Cookies help us delivering our services on https://soutenir.fondation-patrimoine.org. If you keep browsing this website, you are accepting our use of cookies for statisitic purpose and social network functionalities.

Close

VMF - Le château de Goudourville

Sauvez l'escalier à vis de la Renaissance qui menace de s’effondrer

 

Présentation

 

 

 

 

La première famille propriétaire du Château de Goudourville, les Gasques, est vassale de la puissante maison des Durfort. Lors de la création d’une bastide médiévale anglaise à Valence d’Agen en 1283, le Château de Goudourville devient stratégique : il est situé sur les « Marches » (ou frontières) du Royaume de France. Ainsi, les propriétaires obtenaient le titre de Marquis ou « défenseur des Marches ». Goudourville et le Château seront l’objet d’attaques de Simon de Montfort, Prince Noir...

Façade restaurée en 2020 : les infiltrations d'eau ont pu être stoppées.

En 1480, Catherine de Durfort épouse Antoine Ier de Lustrac, Marquis de Fronsac et lui apporte en dot la baronnie de Goudourville. Le château est alors profondément modifié avec un large escalier à vis de 100 marches, des fenêtres à meneaux dotées de vitraux et de belles cheminées. Durant la Fronde contre Louis XIV, les troupes royales du comte d’Harcourt prennent le commandement du château de Goudourville en 1652. Les soldats saccagent le château. En 1745, le château en ruine est vendu à Louis de Berdolle, capitoul de Toulouse, qui le restaure dans le goût du XVIIIe siècle et en fait une agréable résidence d’agrément.

 

La collecte

 

 

 

 

L'escalier à vis, symbole de la puissance des seigneurs de Goudourville, en péril

Les actuels propriétaires, Geneviève et Jean-Christophe, mènent d’importants travaux depuis plus de 20 ans et les financent grâce à une activité de réception et de location exclusive du domaine. En 2020, ils ont été confrontés à des travaux imprévus d’étanchéité sur la façade de la salle des Gardes et sur le sommet de la tour abritant l’escalier à vis. Si les maçonneries nouvellement restaurées ont retrouvé leur blancheur originelle, il faut financer la seconde tranche des travaux pour mettre en sécurité l’escalier à vis situé dans la tour désormais à l’abri des intempéries.

 

Le pied de gerbe de l'escalier (en forme de palmier) est fragilisé par les infiltrations d'eau.

Le pied de gerbe de l’escalier, fortement détérioré par le ruissellement de l’eau, menace de se briser et d’entraîner dans sa chute l’escalier aux 100 marches. D‘après l’architecte en charge du chantier, cet effondrement peut se produire si une restauration urgente n’est pas entreprise. Les propriétaires participent à « Fous de patrimoine » afin de rassembler la somme de 30 000 euros nécessaire au financement de cette seconde tranche. L’arrêt brutal des activités en 2020 à cause de la pandémie a mis à mal leur plan de financement initial et sans aide, ils ne pourront faire face à la dépense.

La collecte de dons fait l'objet d'une défiscalisation de 66% pour les particuliers et 60% pour les entreprises.

 

La Fondation VMF, un acteur au service du patrimoine en péril

Créée en mars 2009, la Fondation VMF, abritée par la Fondation du patrimoine, soutient les savoir-faire et les acteurs de la sauvegarde du patrimoine en péril. Elle poursuit ainsi l’action menée depuis plus de 60 ans par l’Association VMF, reconnue d’utilité publique en 1963, qui assure sur le terrain la promotion du patrimoine bâti et paysager français.

25/02/2021

BERNARD et JACQUELINE REYNIER

110 €

25/02/2021

Robert HUME

100 €

24/02/2021

patrick garcia

30 €

24/02/2021

JACQUES BATTAIS

50 €

24/02/2021

JEAN ROUX

30 €

24/02/2021

JEAN PIERRE PARISSE

300 €

23/02/2021

David MARSALET

100 €

23/02/2021

Pierre BACH

50 €

21/02/2021

Eric DUPRE la TOUR

300 €

19/02/2021

Edwige Capelle

pledge

150 €