En poursuivant votre navigation sur https://soutenir.fondation-patrimoine.org, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de navigation et vous permettre de partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Fermer

Viaduc de Caroual à Erquy

 DESCRIPTION

En 1912, débute la construction d’un second réseau de chemins de fer, dans les Côtes d’Armor, qui va permettre à l’ingénieur Harel de la Noë de perfectionner, à grande échelle, ses techniques et méthodes de construction en béton armé. La mise en œuvre des plus grands viaducs de ce réseau fait appel à la standardisation et à la préfabrication sur site, produisant un corpus d’ouvrages très reconnaissables à la structure de leurs arches et de leurs tabliers en béton armé. 

Situé en bordure du front de mer à Caroual, le viaduc de Caroual est un ouvrage d’art de la ligne départementale de chemin de fer reliant Saint-Brieuc  à Saint-Briac, réalisé entre 1913 et 1916. D’une longueur totale de 109,25 m, hauteur maximale 17,50 m, largeur utile 4,22 m, il comprend un arc central de 45 m de portée et est constitué de maçonnerie en grès rose local et de béton armé. Le viaduc a été inscrit au titre des Monuments Historiques par arrêté préfectoral du 3 mars 2014. Il s’agit du premier et seul ouvrage de l’ingénieur Harel de la Noë protégé au titre des Monuments Historiques. 

 

 NATURE DES TRAVAUX

Une étude de faisabilité réalisée en 2015 par un cabinet spécialisé montre que les dégradations sont spectaculaires : éclats de béton, ruptures d’armatures conséquentes, dégradation prononcées des diagonales du système arc/tendeur car en leur absence, le système ne fonctionne plus comme un treillis très rigide résistant mais comme 2 poutres de faible inertie chacune. Pour cette raison, et pour mettre un frein à la pénétration des chlorures, il convient d’entreprendre rapidement des réparations sur cet ouvrage. Outre les risques sur l’intégrité de la structure, une attente risquerait d’augmenter les coûts travaux, avec le recours à des démolitions et/ou reconstructions de très grande ampleur. 

L'objectif de collecte de la 1e tranche réservée à la maîtrise d’oeuvre et aux travaux d’urgence est de 90 000€. Le montant global du chiffage est de 500 620 €.

 VOCATION DU SITE

En plus de la restauration du viaduc, il est envisagé de réaliser un aménagement spécifique pour intégrer ce dernier à la véloroute voie verte qui passe par Caroual. Il s’agit de l’EuroVelo 4, véloroute européenne qui s’étend de Kiev en Ukraine à Roscoff en Bretagne. 

Ce projet permettra aux piétons et aux cyclistes d’emprunter une voie qui leur sera dédiée et ne plus avoir à traverser une zone urbanisée par des rues empruntées par des véhicules motorisées. 

Cette véloroute permet d’accéder au Grand Site de France en projet « Cap d’Erquy - Cap Fréhel » (labellisation en cours). Les Caps d’Erquy et Fréhel constituent un territoire remarquable d’un point de vue paysager, naturel et culturel, reconnu par un classement au titre de la protection des monuments naturels et des sites (Loi 1930). 

[[CP:22430]]

* Seulement 6% de frais de gestion seront prélevés sur vos dons. Grâce à son réseau régional et départemental, la Fondation du patrimoine assure le suivi des projets, en garantissant la réalisation effective des travaux et leur qualité.

14/08/2018

Benoit Quincé

18 €

06/07/2018

Emmanuel LEMOUSSE

100 €

15/06/2018

Myriam GUIHOT

50 €

29/05/2018

Dons déjà acquis

7 832 €

Laisser un message de soutien