Cookies help us delivering our services on https://soutenir.fondation-patrimoine.org. If you keep browsing this website, you are accepting our use of cookies for statisitic purpose and social network functionalities.

Close

Tour des archives et remparts du château de Quintin

 

 Description

Situé au cœur de Quintin, le château est le monument emblématique de cette Petite Cité de Caractère, qui fut du XVe au XIXe siècle un acteur majeur du commerce des toiles fines de lin vers l’Amérique du Sud. Il comprend en réalité deux châteaux construits au XVIIe et au XVIIIe siècles, entourés des remparts de l’ancienne cité médiévale. Le plus ancien château construit à partir de 1643 par Amaury de La Moussaye, fervent protestant, est d’une qualité architecturale exceptionnelle. À la mesure de ses ambitions politiques, le château avait vocation à être le premier et le plus grand château classique de Bretagne. Le coût élevé des travaux et les représailles contre la foi protestante ont laissé ce projet inachevé. La Tour des archives, le long des remparts, était l’une des portes de l’ancienne cité médiévale qui a abrité ensuite les archives du château.

Projet de valorisation

La famille de Bagneux hérite de cet ensemble en 1935 et ouvre le château au public en 1986, pour faire vivre ce patrimoine. La restauration de la Tour des archives et des remparts permettra de créer une promenade apportant une nouvelle possibilité de découverte de la ville, engagée dans la redynamisation de son centre. L’objectif est surtout de créer un centre des métiers d’art au cœur du Vieux-Château, avec un pôle artisanat et un pôle transmission. Ce projet novateur, à portée régionale, associera valorisation du patrimoine, sauvegarde des savoir-faire et création de nouveaux emplois. Le pôle artisanat sera un lieu mixte entre pépinière d’entreprises, incubateur, location d’espaces et résidence d’artisans d’art. Le pôle transmission a pour objectif de rendre ces activités artisanales accessibles à tous et de les faire connaître au plus grand nombre.

 

 Etat de péril

   

En 2013, la Tour des archives a été sélectionnée comme projet d’étude par les élèves de l’Ecole de Chaillot. Leur travail a permis de soulever d’importants désordres qui mettent l’édifice en péril imminent : infiltrations d’eau dans la maçonnerie, fissures, fracturation générale et déformation des parements, marches de l’escalier à vis fracturées et chute d’enduits constatés.

 

 Naure des travaux

Les travaux les plus urgents et les plus importants sont ceux de dévégétalisation et de reprise de l’ensemble des maçonneries. Il est également prévu une remise hors d’eau et d’air de la tour avec la restauration des couverture, charpente et huisseries.

 

[[CP:22800]]

No donation received yet - please donate!