Cookies help us delivering our services on https://soutenir.fondation-patrimoine.org. If you keep browsing this website, you are accepting our use of cookies for statisitic purpose and social network functionalities.

Close

Terrasses de la Bontat - Le Saillant, à Voutezac

Terrasses de la Bontat

 
Attention, ce projet ne fait pas l'objet actuellement d'une campagne d'appel aux dons.
Vous pouvez toutefois soutenir la Mission Patrimoine ou un autre projet de celle-ci.
découvrir

 SOUTIEN

Ce projet a bénéficié d'une aide de la Mission Bern de 45 000 €.

 DESCRIPTION

Les terrasses historiques de la Bontat dominant le village du Saillant et la rivière Vézère en Corrèze sont des terrasses de culture en schiste ardoisier sur lesquelles était cultivée la vigne.Elles sont situées au Nord de Brive la Gaillarde sur la commune de Voutezac. Au Ve et VIe siècle, la viticulture prend son essor sur les bords de la Vézère notamment vers Allassac,Voutezac et en particulier au Saillant. Ce sont les ecclésiastiques  qui auraient introduit un vignoble dans le bassin de Brive mentionné dans le testament de St Yrieix. Dès cette époque, ce vignoble est très recherché pour la qualité de vins qu'il produit, c'est pourquoi les moines des Abbayes de Vigeois d'Uzerche et de Solignac ainsi que les chanoines du chapitre d'Eymoutier et évêques de Limoges y possèdent un grand nombre de propriétés sur lesquelles ils font cultiver leur vigne. Même les moines de l'Abbaye de Cluny se sont réservés une partie de ce terroir.

Anecdote : on prétend que Louis XIII buvait le vin de Vertougit. Le célèbre Châteauneuf du Pape serait originaire du site concerné. La Corrèze est le plus petit territoire au monde à avoir donné naissance à 3 Papes au temps où la papauté régnait depuis Avignon  ( Clément VI , Innocent VI et enfin Grégoire XI). On raconte qu'Henri de Navarre, futur Henri IV avait gouté au vin de Vertougit lors de ses séjours à Ségur le Château et à Coussac Bonneval. Le bon roi l'avait trouvé fort à son goût et s'en faisait livrer chaque année. 

Par la suite,la noblesse et la bourgeoisie  s’emparent de cette source de revenus non négligeable.Le vignoble est alors exploité en fermage ou métayage.La Révolution entraine la disparition des biens ecclésiastiques et la régression des biens nobles. En 1875 la crise du Phylloxera entraine la disparition quasi complète du vignoble corrézien. La culture de la vigne sur ces pentes aménagées en terrasses est difficile et doit être réalisée à la main, elle nécessite une main d’œuvre trop nombreuse. 

 Au début du XXe siècle l'économie agricole du Bas Pays Limousin commence alors à se reconvertir grâce, entre autre, à l'arrivée du chemin de fer. 

Abandonnées depuis l'avancée technologique en matière de travail agricole, ces terrasses n'en demeurent pas moins dans un état de conservation assez remarquable. Envahies par une végétation sauvage, elles témoignent cependant du travail mené à bien par les anciens. 

Un travail de nettoyage, remontage et de restauration des murets en pierres sèches et de replantation de la vigne a été entrepris depuis le début des années 2000. 

Terrasses de la Bontat

 

 NATURE DES TRAVAUX 

Le principal péril aujourd’hui serait de ne pas agir. En effet, l'inexploitation de ces terrasses depuis des dizaines d'années a favorisé la prolifération d'une végétation sauvage très hostile aux murets de soutènement. Le développement des arbres et de leurs racines pénètrent dans les murets millénaires faisant éclater ces derniers. 

La tempête qui a sévi en 1999 a détruit bon nombre de terrasses avec la chute d'arbres. 

Sur les 20 hectares de terrasses seuls 3 hectares sont régulièrement entretenus et quelques terrasses ont été reconstruites et replantées en vigne. L'exploitation de ces terrasses permet de garder l'ouverture du paysage et mettre à jour ces terrasses millénaires dans le village du Saillant. 

Terrasses de la Bontat

 

 VOCATION DU SITE 

L'existence de ces terrasses ne peut être dissociée de l'activité viticole. C'est pourquoi l'association Les Amis du Pont du Saillant (Entreprise Adaptée employant des travailleurs handicapés) a eu l'idée de replanter quelques pieds de vigne sur ces terrasses à la fin des années 2000.

En parallèle, la relance d'un vignoble sur le secteur d'Allassac et Voutezac au début des années 2000 conforte la réhabilitation et l'aménagement de ces terrasses qui sont une magnifique vitrine historique culturelle dans le Pays d'Art et Histoire Vézère Ardoise. A terme ce lieu déjà connu des randonneurs pourra être ouvert au public permettant une véritable lecture du paysage. Les terrasses viendront compléter des animations sur le secteur : Château du Festival de la Vézère, la Chapelle du Saillant aux vitraux de Chagall et le pont du Saillant du XIIIe siècle traversé par la rivière Vézère. 

La production de vin sur le site donnera lieu a des fêtes des vendanges, où vin et produits locaux s’associeront. 

 

[[CP:19130]]

* Seulement 6% de frais de gestion seront prélevés sur vos dons. Grace à son réseau régional et départemental, la FDP assure le suivi des projets, en garantissant la réalisation effective des travaux et leur qualité.

No donation received yet - please donate!

Add a new comment