En poursuivant votre navigation sur https://soutenir.fondation-patrimoine.org, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de navigation et vous permettre de partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Fermer

Synagogue de Thann

 DESCRIPTION

Une première communauté juive fondée à Thann au XIIIe siècle disparait avant 1500, les juifs ne revenant  s’y  installer  qu’après  la  guerre  de  Trente  ans  (1618-1648).  La  nouvelle  communauté  se développe surtout au XIXe siècle, atteignant 350 personnes vers 1850. Ne disposant que d’un oratoire de fortune, elle décide en 1855 de faire ériger une synagogue monumentale d’inspiration néo-romane, inaugurée en 1862.

Reprise par la France dès le début de la Première-guerre mondiale, la ville est l’objet en 1915 de violents bombardements et la synagogue détruite, en même temps que le petit édicule qui abritait le bain rituel. Si son portail d’origine dont le linteau comportait son année de construction en hébreu et en latin est remployé, l’édifice est l’objet d’importants changements, à commencer par ses dispositions intérieures (l’almemor ou estrade de lecture en position centrale avec bancs le longs des murs, selon un modèle traditionnel très archaïque à cette date, est déplacé vers l’arche sainte qui est surélevée, l’ensemble formant dès lors une sorte de « chœur » à l’imitation des édifices chrétiens).

La synagogue se distingue surtout par l’adoption d’un décor hispano-mauresque, style censé évoquer les origines orientales du peuple juif et le mythique âge d’or de l’Andalousie d’avant l’expulsion de 1492. Parmi les éléments les plus marquants, on mentionnera la systématisation de l’arc outrepassé, tant pour les baies extérieures que pour les arcades replaçant les anciens piliers en fonte supportant les tribunes des femmes, la succession des coupoles avec écoinçons en mosaïque et le décor tapissant en stuc d’inspiration géométrique.(Claire Decomps, Conservatrice en chef à l’Inventaire de Lorraine).

 

 NATURE DES TRAVAUX

Des  travaux  d'urgence  ont  été  réalisés  pour  mettre  la  synagogue  hors  d'eau  (rénovation  de  la couverture en ardoise). A l'intérieur, une partie des coupoles et des arcades a été restauré, mais il reste encore beaucoup à faire : l'enduit extérieur, la mise en valeur du mikvé, les grilles de clôture, les vitraux, les portes extérieures, les peintures, la mise aux normes électrique et le  chauffage. Pour maintenir la synagogue ouverte, il est primordial de mettre l’édifice aux normes PMR et les issues de secours.

 

 VOCATION DU SITE

Organisation  de  rencontres  culturelles,  festival  des  Musicales  aux  Chandelles,  expositions pédagogiques en relation avec le monde enseignant, rencontres inter-religieuses, lectures, Animations lors des Journées européennes de la culture juive et des Journées européennes du patrimoine, un culte une fois par an avec le Grand Rabbin.

[[CP:68800]]

* Seulement 6% de frais de gestion seront prélevés sur vos dons. Grâce à son réseau régional et départemental, la Fondation du patrimoine assure le suivi des projets, en garantissant la réalisation effective des travaux et leur qualité.

30/06/2018

segolene Fausten

30 €

10/06/2018

gilles rodier

100 €

29/05/2018

Dons déjà acquis

4 450 €

Laisser un message de soutien