En poursuivant votre navigation sur https://soutenir.fondation-patrimoine.org, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de navigation et vous permettre de partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Fermer

Site troglodyte de Chateauneuf sur Isère

 DESCRIPTION

Situées au quartier Bel Air, les maisons troglodytes forment un site unique et remarquable. L’homme préhistorique a habité le secteur : des traces de son passage (silex, poteries, épingles en os, pierre polies) ont été découvertes sur la route des Beaumes, lors de travaux d’endiguement réalisés en 1875. L’extraction de la pierre, la facilité de creusement des grottes, la proximité d’une source et de la rivière Isère, la présence de la motte castrale puis du château, ont favorisé la vie dans cette colline de molasse qui devint un vrai quartier troglodytique.

Dans chaque habitation, on trouve des marques dans la roche qui sont des signes d’un aménagement passé : cheminées, étagères, niches. La porte et la fenêtre de chaque habitation sont bien marquées. Dans certaines, on voit des saignées dans la roche qui ont sans doute dû supporter les poutres d’un plan supérieur.

L’extraction de la molasse a débuté à l’époque romaine et s’est intensifiée au Moyen âge pour se terminer au début du XXème siècle (une vingtaine d’ha de galeries). De ces carrières a été extraite la pierre des villes de Romans, Valence et des alentours. Cette richesse exceptionnelle a conforté la puissance des seigneurs de Châteauneuf et de la particularité de notre Commune, dénommée « le village aux cent maisons troglodytes ».

Sur ce site pittoresque, les troglodytes restantes, rares témoignages de ce passé lié aux carrières-cathédrales, sont à proximité de beaux vestiges d’une maison du XVème siècle qui réhabilitée pourrait devenir une « maison des carriers ». Par ailleurs, il convient de rappeler que plusieurs de ces carrières ont été utilisées comme champignonnières tout au long du XXème siècle.

Enfin ce lieu labellisé Natura 2000 (massif molassique du miocène) comprend quelques espèces protégées comme l’érable de Montpellier.

 

La p'tite histoire

Comme Saint Hugues aurait fini ses jours aveugle, une croyance s’est développée au fil du temps autour d’une source située sur le site troglodyte. L’eau de cette source avait en effet la réputation de guérir les aveugles, ce qui explique la présence sur ce site, au cours des siècles passés, de très nombreux non-voyants, qui extrayaient la molasse l’hiver et jouaient du violon aux beaux jours dans les fêtes locales.

     Site troglodyte de Chateauneuf sur Isère

 

 NATURE DES TRAVAUX

Aujourd’hui, suite à divers éboulements, le site est en danger, divers travaux s’avèrent urgents :  

- refonte totale de la voûte de la source de saint Hugues 
- restauration de la maison du XVème siècle qui, compte tenu de son intérêt patrimonial, nécessite des travaux de sauvegarde en urgence absolue 
- mise en sécurité et consolidation de diverses maisons troglodytes présentant des aspects particuliers comme par exemple un « carrelage » en dalles de molasse.  

Ces travaux seront réalisés par l’ADCAVL (Association Drômoise Chantiers Animation et Vie Locale) qui est une association Loi 1901 créée en 1979, spécialisée en matière de restauration, valorisation et aménagement du patrimoine bâti et paysager : restauration de calades, de murs ou d’escaliers en pierres, aménagement de placettes et de villages, rénovation de monuments classés et autre petit patrimoine faisant la richesse touristique de la Drôme.  

Cette sauvegarde du site troglodyte a suscité depuis de nombreuses années un véritable intérêt pour une partie de la population qui se traduit par huit « matinées citoyennes » regroupant à chaque séance une vingtaine de bénévoles, le travail consistant à des actions de nettoyage et à la réalisation de divers aménagements de consolidation. 

 

 ET APRÈS ?

Le site pourra devenir le cadre « d’un Théâtre de nature » permettant d’accueillir de multiples animations musicales et des reconstitutions à caractère historique. En ce qui concerne la maison du XVème, cette dernière sera transformée en « maison des carriers » permettant de développer entre autres activités, des formations de tailleurs de pierre, des artistes sculpteurs ainsi que diverses expositions présentant l’extraction de la molasse au fil du temps.

La mise en valeur du site Troglodyte de Châteauneuf sur Isère s’intègre totalement au développement touristique initié par l’Agglomération « Valence – Romans Agglo » et ce en raison d’une part de sa situation stratégique sur la Véloroute « du Léman à la mer » et d’autre part des richesses intrinsèques de la Commune :  

- Ruines de l’Abbaye de Vernaison : bâtiments conventuels et le bâtiment du XVIIIème siècle sont inscrits aux Monuments Historiques. 
- Colline du Châtelard : flore protégée - on y rencontre des espèces rares et peu connues comme l’Orcanette tinctoriale, la Scabieuse blanchâtre et la Silène otitès. Enfin le caractère méditerranéen du lieu est confirmé par la présence du romarin.
- Rives de l’Isère : zone protégée, refuge de nombreuses espèces d’oiseaux.
- Eglise du XIXème siècle : nombreux tableaux restaurés et portés au répertoire départemental des objets mobiliers ou classés au titre des monuments historiques. 
- Portail du presbytère du XVIIème siècle, restauré en 2010. 
- Chapelle Saint Hugues, de pur style néo-gothique, construite à la fin du XIXème siècle – lieu de pèlerinage. 
- Site d’habitat préhistorique / route des baumes datant de 200 à 300 000 ans (silex, poteries, épingles en os, pierre polies). 
- Barrage électrique : long de 134 mètres, ce barrage a été construit sur l’Isère entre 1917 et 1922. Il permet la fourniture d’électricité, en lien avec la centrale électrique de Beaumont Monteux. 
- Lac d’aiguilles et son camping de 130 places. 

Il convient de noter que depuis quelques années, des visites guidées sont organisées, du printemps à l’automne par le Pays d’Art et d’Histoire de l’Agglomération Valence – Romans Agglo. En 2017, environ 4 000 personnes sont venues sur le site dont un millier dans le cadres de visites guidées. 

La fréquentation « de type familial » du site s’amplifiera dans les prochaines années du fait de la réalisation du « Chemin des Crêtes ». Ce circuit permettra de découvrir non seulement le patrimoine naturel communal mais également les richesses (monuments et gastronomie) des cités environnantes, notamment Valence et Romans.  

Les retombées financières contribueront alors au développement des commerces locaux (cafés – restaurants – chambres d’hôte et gîtes ruraux – camping du lac des Aiguilles) ainsi qu’à la promotion et à la valorisation des productions fruitières locales. 

* Seulement 6% de frais de gestion seront prélevés sur vos dons. Grâce à son réseau régional et départemental, la Fondation du patrimoine assure le suivi des projets, en garantissant la réalisation effective des travaux et leur qualité.

14/08/2018

JEAN LUC tognet

30 €

11/07/2018

J-F ROLIN

100 €

05/07/2018

Cécile Pieper

50 €

04/07/2018

Frédéric DICHAMP

16,20 €

04/07/2018

Raphael Et Annick CLOT et VALENTIN

18,80 €

04/07/2018

Jean-Pierre VACHER

100 €

04/07/2018

André BEAL

20 €

04/07/2018

Jean-Claude DEFRANCE

250 €

04/07/2018

Michel FOGGETTI

19,20 €

04/07/2018

Bruno GRANDJEAN

15,60 €

Laisser un message de soutien