Cookies help us delivering our services on https://soutenir.fondation-patrimoine.org. If you keep browsing this website, you are accepting our use of cookies for statisitic purpose and social network functionalities.

Close

Ruines du château de Kintzheim

Grâce à votre générosité, les travaux sont maintenant terminés.
Vous pouvez toutefois soutenir la Mission Patrimoine ou un autre projet de celle-ci.
découvrir

 DESCRIPTION

Le parc des ruines du château de Kintzheim : Du cor de Charlemagne à la Volerie des Aigles

Deux fois par an, à l’occasion des Journées du Patrimoine et de la Journée des Jardins, les visiteurs ont l’occasion de découvrir un site exceptionnel. Un manoir Directoire entouré d’un parc classé Jardin Remarquable, offrant une perspective splendide sur les ruines parfaitement conservées du Château de Kintzheim, abritant depuis 1968 la Volerie des Aigles.
Un ensemble conçu dès l’origine à partir du concept de jardin-tableau en vogue au 18e siècle : faire en sorte que le paysage ressemble à un tableau, sur la base d’un agencement naturel des différents plans. Le parc à l’anglaise des ruines du Château de Kintzheim constitue en Alsace une illustration unique de cette théorie, avec une perspective minutieusement aménagée.

Situation géographique
La commune de Kintzheim (67) se situe au coeur du vignoble alsacien, sur les contreforts du massif vosgien, dans le district chargé d’histoire de Sélestat. Le château du Haut-Koenigsbourg domine les ruines de Kintzheim de sa silhouette imposante, visible de loin. Le visiteur qui aborde le site en venant de Sélestat verra d’abord se profiler ce monument célèbre puis les ruines de Kintzheim, dans le même axe.

Les ruines du château abritent aujourd’hui la Volerie des Aigles, dont les démonstrations de rapaces attirent de nombreux visiteurs. Le succès de cette activité, développée en 1968, vaut à la Volerie d’être le 4e site le plus visité d’Alsace. Voilà pourquoi à la beauté de l’effet de perspective du parc s’ajoute aujourd’hui le spectacle des rapaces s’élevant au-dessus des ruines haut dans le ciel sans un coup d’aile.

Un ensemble remarquable en Alsace
Le site de Kintzheim offre aux yeux du visiteur un ensemble remarquable unique en Alsace. Il combine en effet l’ensemble des caractéristiques propres aux jardins-tableaux conçus à la seconde moitié du XVIIIe siècle, en Angleterre puis en France, notamment par Jean-Marie Morel (1728-1810), auteur de la Théorie des jardins, publié en 1776.


Au plan visuel
Une demeure palladienne et ses ornements architecturaux néoclassiques : obélisques et sphynx sur le perron. L’architecture palladienne avait conquis par sa simplicité, son équilibre, et sa référence aux fastes romains d’antan. Le parc à l’anglaise planté d’essences variées multiplie les
perspectives jusqu’à la ruine féodale d’époque mérovingienne qui domine l’ensemble.

Au plan historique
La création du domaine fut l’oeuvre du baron Mathieu de Fabvier. Un homme soucieux de perfectionnisme dans la réalisation de son décor champêtre réalisé loin du monde. Il a pris soin de doter le domaine de ressources propres grâce au vignoble jouxtant le parc, dont la frise récemment mise à jour ornant la salle à manger reprend le motif à la façon classique.

 

  NATURE DES TRAVAUX

La conservation des ruines : un enjeu financier majeur
Les ruines du château de Kintzheim font depuis 1968 avec l’ouverture au public du site l’objet d’un entretien régulier. Ces ruines sont généralement considérées comme les mieux entretenues des Vosges.

Parmi les travaux réalisés au fil des ans, citons :
- L’insufflation de ciment liquide et les rejointoiements,
- La restauration des fenêtres à meneaux,
- La protection des caves voûtées,
- La restauration du toit et des vitraux de la chapelle,
- La réfection de la couronne du donjon,
- La restauration extérieure de la tour sud-ouest, de la terrasse ouest et des escaliers.

* Seulement 6% de frais de gestion seront prélevés sur vos dons. Grace à son réseau régional et départemental, la FDP assure le suivi des projets, en garantissant la réalisation effective des travaux et leur qualité.

[[CP:67600]]

[[TF:oui]]

18/02/2020

10 000 €