Cookies help us delivering our services on https://soutenir.fondation-patrimoine.org. If you keep browsing this website, you are accepting our use of cookies for statisitic purpose and social network functionalities.

Close

Pressoir du manoir de l’Aumônerie à Saint-Martin-de-Boscherville

 

                         

 

 

 Description

Le Manoir de l'Aumônerie, construit par les Templiers en 1214, est un exemple rare d'architecture civile du XIIIe siècle, composé de nombreuses dépendances et d'un jardin médiéval.

Au XVe siècle, la ferme et la clairière dépendaient de l’abbaye bénédictine Saint-Georges, à Saint-Martin-de-Boscherville. Les moines en font alors la résidence de leur aumônier, puis y installent des fermiers tout en créant une hôtellerie dans le manoir, à destinations de leurs hôtes. Une chapelle consacrée à Saint-Gorgon, un saint martyr romain, y est alors édifiée au XVIe siècle. Elle fût un lieu de pèlerinage célèbre jusqu'au XXe siècle.

Projet de valorisation

La reconstruction du pressoir s'inscrit dans la volonté des propriétaires de faire du Manoir de l'Aumônerie un lieu ouvert à la visite. L'objectif est de pouvoir accueillir dans la partie incendiée des expositions et divers événements culturels. Les propriétaires lancent en parallèle l’implantation de trois gîtes dans les autres dépendances, fraichement restaurées, pour développer l’activité touristique sur le site. Lors de la première année d’ouverture, le manoir a accueilli plus de 1 000 visiteurs, ainsi que la première édition du festival de musique « Pom pom pom Pooom » créé par Hélios Azoulay, musicien de renom rouennais.

 

 Etat de péril

Le 2 juillet 2017, un incendie a ravagé le pressoir du XVIe siècle. Un an après, les anciens propriétaires vendent le domaine aux actuels propriétaires laissant le pressoir en l'état. Le rez-de-chaussée du pressoir est depuis deux ans couvert par de la tôle ondulée. Les pierres de parement du manoir sont à nu et le pignon n'est plus soutenu.

 

 Nature des travaux

La restauration totale de l'édifice (maçonnerie, pierre de taille, charpente, planchers, couverture, isolation, menuiserie, électricité, plomberie, peinture) se déroulera en trois tranches, dont la première fait l’objet de la demande à la Mission Bern :

- Restauration des maçonneries des pignons ;

- Restauration et consolidation des arases des murs gouttereaux ;

- Remplacement ou greffe du sommier dégradé ;

- Réalisation d’une charpente de toit neuve en chêne sur le pressoir et l'appentis, ;

- Réfection de la couverture en tuile plate.

 

L'ensemble des travaux est estimé à plus de 600 000 € et l'indemnité d'assurance a été versée aux anciens propriétaires.

 

[[CP:76840]]

19/10/2020

HELENE & PERCEVAL DE SAINT SEINE

150 €

19/10/2020

AYMAR DE VAISSIERE (Groupe CYLLENE / CETSI)

1 500 €

17/10/2020

Thibault De Saint Seine

100 €

10/10/2020

Damien Chatard

150 €

09/10/2020

Camille SIBIEUDE

100 €

09/10/2020

Paul-Hervé MEYER

100 €

09/10/2020

SALVATORE ALAIMO (DIMOTRANS)

500 €

09/10/2020

300 €

09/10/2020

Marie-Alix Charmet

100 €

20/09/2020

Didier Renaut

pledge

50 €