Cookies help us delivering our services on https://soutenir.fondation-patrimoine.org. If you keep browsing this website, you are accepting our use of cookies for statisitic purpose and social network functionalities.

Close

Pont suspendu de la rivière de l’Est entre Sainte-Rose et Saint-Benoît

 INTÉRÊT PATRIMONIAL

Le pont est construit en 1893 par les ingénieurs et industriels Ferdinand Arnodin et Pierre-Joseph Bonnin, spécialistes des ponts à câbles et considérés comme les inventeurs des ponts transbordeurs.

Il a été construit pour relier la région Est à celle du Nord, mais surtout pour développer l’industrie sucrière par le transport des cannes sur un pont et non plus par un passage à gué de la rivière, très risqué et incertain. Le pont est en son temps une innovation majeure pour la Réunion. Il est implanté à 3 500 m du rivage, à 42 m au-dessus de la rivière et mesure 149,5 m de portée. Il était le plus long pont du monde lors de sa livraison.

 PROJET DE VALORISATION

Le pont est fermé à la circulation routière depuis 1979, ne répondant plus aux normes de sécurité. Site touristique majeur de l’île de La Réunion, l’objectif de sa restauration est sa réouverture aux piétons et l’implantation d’espaces de ventes et de médiation à ses extrémités sur des aires d’accueil du public.

Ainsi, un projet de pôle d’attractivité touristique et économique sera associé à la restauration du pont avec à l’une des entrées la création d’un espace d’échoppes de commerce d’artisanat et de produits locaux. Une activité de saut à l’élastique et un centre d’interprétation du Pont relatant son histoire seront également installés. Le contenu scientifique sera confié au Service Régional de l’Inventaire.

 ÉTAT DE PÉRIL

L’état sanitaire de l’édifice est très mauvais. Il a fait l’objet d’un arrêté de péril et est fermé au public depuis 2016. 

 NATURE DES TRAVAUX

Restauration complète de l’édifice en 3 tranches (2020, 2021 et 2022).

L’année 2020 sera consacrée aux travaux d’urgence, de consolidation et de renforcement. Les études ont été engagées depuis plus d’un an, l’architecte retenu et la demande d’autorisation de travaux devrait intervenir d’ici la fin du premier trimestre 2020.

L’appel d’offre pour le choix des entreprises sera lancé prochainement.

découvrir

[[CP:97439]]

No donation received yet - please donate!

Add a new comment

  • Geoffrey LEDUC - 09/09/2020

    En tant que guide conférencier, le pont suspendu est pour moi un arrêt incontournable sur la route en direction des coulées de laves du volcan du Piton de la Fournaise.
    Le pont est un ouvrage d'art remarquable. Le projet le présente.
    Je m’attarde sur des points moins tangibles :
    D’abord le pont symbolise la fin de l’isolement de la commune de Sainte Rose enclavée au Nord par la puissante Rivière de l’Est et au Sud par la profonde forêt du « Pays Brulé » régulièrement traversée par les coulées de laves. Voila pour l’ambiance ;-)
    Pour mémoire ce pont sera salvateur en 1977 lorsqu’il faudra organiser les secours et soutenir le village de Piton Sainte Rose traversé par une coulée de laves.
    Ensuite, la largeur et la profondeur du lit de la Rivière de l'Est sont impressionnantes. Clairement visibles depuis le milieu du pont, elles permettent d'envisager la puissance des eaux lors des crues cycloniques.
    La chapelle toute proche du pont témoigne de l'inquiétude des habitants face à l'imprévisible rivière. Construite dans les années 1920, elle est un appel à la protection divine face aux cataclysmes météorologiques.
    En fin le pont est un magnifique site d’observation des oiseaux. Agiles Pailles-En-Queue nichant dans les falaises entourant le pont ou nobles Papangues planant au dessus des champs de cannes à sucre sont deux des espèces quotidiennement visibles.
    Alors merci par avance de nous permettre de flâner à nouveau sur le pont suspendu.
    Geoffrey et l’équipe des Aventuriers de l’Est
  • Franck Orgerit - 21/08/2020

    Effectivement un site remarquable de la Reunion.
  • Craquelin Dominique - 06/08/2020

    Un patrimoine à sauvgarder
  • Stéphane barbotin larrieu - 30/06/2020

    Très bel ouvrage d’art