Cookies help us delivering our services on https://soutenir.fondation-patrimoine.org. If you keep browsing this website, you are accepting our use of cookies for statisitic purpose and social network functionalities.

Close

Phare, Fort et Caserne de l’Ile aux Moines

© Erwan Le Cornec / Géos-AEL
 

 INTÉRÊT PATRIMONIAL

L’Ile aux Moines doit son nom à l’installation d’une communauté de cordeliers au XVe siècle. Non fortifiée par Vauban, elle devient un repère de corsaires anglais. Face à cette piraterie, les autorités royales décident au début du XVIIIe siècle de fortifier l’archipel. Le fort et la caserne datent de cette période. Au XIXe siècle, un phare est implanté sur l’île pour sécuriser la côte. Il sera éclairé en 1854. Détruit en 1944, il est remplacé en 1952.

L’histoire de l’île est intimement liée à celle de la Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO) née en 1912 suite au massacre des macareux moines - symbole de l’association - lors de safaris organisés par la Compagnie des Chemins de Fer de l’Ouest sur les côtes Nord de Bretagne et en particulier sur l’archipel des Sept-Iles. Le classement de l’archipel en Réserve naturelle protégée, la 1ère en France, date de cette période. Jusqu’en 1970, la LPO se consacre à la gestion de la réserve des Sept-Iles avant de créer d’autres réserves naturelles en France.
 

 PROJET DE VALORISATION

L’Ile aux Moines est la seule île de l’archipel accessible au public. Elle accueille 80 000 visiteurs  par an. Le projet consiste à l’aménager et la valoriser en y intégrant son patrimoine bâti aujourd’hui fermé au public. La caserne sera le point d’accueil et le fort le point clé de la visite, avec une terrasse offrant une vue panoramique exceptionnelle sur l’archipel. Le phare sera conservé et deviendra un gîte à dimension culturelle, paysagère, faunistique et floristique.

© Erwan Le Cornec / Géos-AEL

 

 ÉTAT DE PÉRIL

Des travaux de conservation d’urgence ont été réalisés, ce qui a permis de préserver les différents édifices, mais avec des matériaux inadaptés (couverture en plastique et huisseries en PVC pour le phare, couverture en fibrociment pour la caserne, etc.). Il est nécessaire de reprendre ces travaux pour conserver les différents édifices avec des matériaux adaptés à l’intérêt patrimonial du site. L'essentiel du système défensif de l'île demeure relativement bien préservé, mais la caserne souffre de fondation posée sur le cordon de galets et d'une érosion littorale importante. Le fort est en bon état.

© Erwan Le Cornec / Géos-AEL

 

 NATURE DES TRAVAUX

- Caserne : reprise des fondations et maçonnerie du mur d’enceinte, restauration de la chapelle et mise en valeur dans sa configuration originelle, reprise de la couverture restaurée en ardoises épaisses ;
- Phare : reprise de la couverture et des huisseries en bois, rejointoiement ponctuel en maçonnerie, aménagements intérieurs, conservation du mobilier d’origine et mise en valeur de la salle des machines ;
- Fort (inscrit MH) : sécurisation du site et aménagement de la plateforme avec vue panoramique.

 

[[CP:22700]]

07/10/2020

50 €

06/10/2020

monelle maurin

100 €

07/09/2020

1 942 €

04/09/2020

christiane FARRER

50 €

très beau site à protéger

31/08/2020

florence troquereau

40 €

31/08/2020

Christian Le Gall

20 €

31/08/2020

PETIT YANNICK

200 €

Le vrai patrimoine liant nature, culture et histoire...un vrai beau projet que nous irons voir..l occasion de découvrir qu il y a plusieurs iles aux moines en Bretagne

Add a new comment

  • Christelle - 11/07/2020

    Quel magnifique projet dans une région que j’aimerais visiter...
  • Isabelle - 03/07/2020

    Je soutiens ce beau projet
  • adupuy56@orange.fr - 02/07/2020

    Bravo ! C'est un magnifique projet.