Cookies help us delivering our services on https://soutenir.fondation-patrimoine.org. If you keep browsing this website, you are accepting our use of cookies for statisitic purpose and social network functionalities.

Close

Orphelinat des Choisinets à Saint-Flour-de-Mercoire

 

 Description

Le château est une ancienne possession du seigneur Guillaume du Randon. Il reste une propriété privée jusqu’en 1840 où le domaine, qui appartenait alors à un couple d'agriculteurs, est confié à l'abbé Favier qui en fait un orphelinat.

En 1859, les frères des écoles chrétiennes secondent l'abbé et agrandissent l'orphelinat en construisant un corps de logis à au moins trois niveaux en granit et grès. Il relie une église, construite entre 1863 et 1871, à l'ancien corps de logis, constitué d’une tour carrée et d’une tour ronde. Après 1905, le site devient ferme d’Etat et en 1908, les frères fuient en Espagne.

Le site est exploité de 1904 à 1926, année durant laquelle un incendie ravage l'ensemble des bâtiments.

Projet de valorisation

Aujourd’hui, le site est ouvert à la promenade mais les bâtiments, trop dégradés, ne sont pas accessibles au public. L’association Le Choisinaît, créée en 2000 par des locaux attachés à leur territoire, ambitionne de concevoir un amphithéâtre de verdure permettant de lier les différents sites entre eux et d’accueillir des ateliers d’artistes, divers événements culturels, un lieu d'exposition, des logements d'exception ou atypiques, gîtes et un habitat coopératif.

 

 Etat de péril

Une grande partie du site a été détruite par l’incendie de 1926 et le site est en ruine.

L’ancien château n’a plus de toiture ni de planchers et des brèches sont présentent sur la façade de la tour ronde. L’ancien orphelinat n’a plus de toiture et des arasements et murs à l’arrière sont dégradés. Des parties de la façade, les 36 baies et anciennes portes d'accès ont disparu. Le bâtiment dit « des sœurs » ne conserve qu’une partie de sa façade. L’annexe au bâtiment dit « des sœurs » n’a plus de toiture et un des pignons s'écroule sur l'escalier qui mène à l'arrière du site.

L'église est la seule à conserver une toiture, mais celle-ci est dégradée, comme les murs extérieurs. Les vitraux ont été démontés et stockés en attendant leur restauration. Une grande lézarde est visible sur la façade ainsi que le décollement des voûtes d'ogive par rapport à la nef. La voûte au dessus de l'entrée se dégrade rapidement à cause d’infiltrations d’eau.

 

 Nature des travaux

Il s’agit de réaliser une étude d’architecte et de mettre en œuvre des travaux de mise en sécurité du site – église, orphelinat, bâtiments annexes, tour carrée, tour ronde et logis des sœurs.

- Tranche 1 - mise en sécurité des vestiges de l’orphelinat : sauvetage pour le maintien de la façade Ouest et mise en sécurité des maçonneries des façades Nord/Sud et Est ;
 
- Tranche 2 - restauration de l’église : mise en sécurité de la toiture et des maçonneries de parements et travaux de charpente/couverture ;
 
- Tranche 3 - mise en sécurité des bâtiments annexes, des tour carrée et ronde : stabilisation et reprise des maçonneries.

 

[[CP:48300]]

No donation received yet - please donate!