Cookies help us delivering our services on https://soutenir.fondation-patrimoine.org. If you keep browsing this website, you are accepting our use of cookies for statisitic purpose and social network functionalities.

Close

Moulin Dupuy à Saint-André-Lachamp

 INTÉRÊT PATRIMONIAL

Le bâtiment est situé sur la rive gauche de la rivière Alune, sur la commune de Saint-André-Lachamp, relié à l'autre rive par la seule arche qui subsiste d'un pont qui permettait de rejoindre Lablachère. Construit sur trois étages, il témoigne de l'évolution de son utilisation au fil du temps. On y pressait les olives (subsiste un beau pressoir) et utilisait une autre partie de ces salles pour une mouture particulière, avec une meule conique. Le meunier produisait de la farine de blé, d'orge, de châtaigne et de l'huile d'olive. Il a cessé ces activités en 1956 pour les olives et en 1969 pour les farines.

 PROJET DE VALORISATION

Après la restauration complète du bâtiment et des éléments du fonctionnement de mouture, le moulin sera ouvert au public à des fins pédagogiques et culturelles. Parallèlement des témoignages anciens sur son histoire et ses occupants sont recueillis afin de transmettre l'ensemble de ce patrimoine aux générations à venir. Un projet de relance de la fabrication de farines et d'huile en collaboration avec les agriculteurs et boulangers locaux est envisagé. Une association a mis en place des chantiers de bénévoles pour consolider les parties défectueuses du bâtiment et valoriser l'environnement immédiat du moulin. 

 ÉTAT DE PÉRIL

Actuellement, une petite partie des toits subsiste. Les mûrs se sont dégradés, envahis par le lierre. Le risque d’effondrement des murs est important si rien n’est fait. Les sols du 1er étage commencent à s'affaiblir. L'arche du pont subsistante aurait besoin d'être consolidée. Sur la rivière Alune, la levade permettait de traverser la rivière, mais un tiers a été emporté par une crue. La plupart du matériel de fonctionnement du moulin a été pillé : il ne reste que l'axe de rotation, sa roue et son pressoir. Laisser ce bâtiment en l'état représente un danger pour les randonneurs qui visitent la région.  

 NATURE DES TRAVAUX

La 1ère tranche de travaux envisagée consiste à mettre le bâtiment hors d'eau et à le sécuriser en consolidant et reconstruisant les murs endommagés, en refaisant les toits et en rétablissant portes et fenêtres.
Par la suite aura lieu la réfection des mûrs en pierre à l'intérieur. Les planchers seront repris, les voûtes et escalier en pierre consolidés et les cheminées restaurées. Puis il faudra rétablir tout l'outillage du meunier : meules en pierre et outils nécessaires au travail.

[[CP:07230]]

13/06/2019

250 €

11/06/2019

Brigitte Courteille

50 €

01/06/2019

2 130 €

Add a new comment