Cookies help us delivering our services on https://soutenir.fondation-patrimoine.org. If you keep browsing this website, you are accepting our use of cookies for statisitic purpose and social network functionalities.

Close

Moulin à eau de la Petite Bavouze à Ménil

 

 INTÉRÊT PATRIMONIAL

Le 29 juin 1820, Michel-Jacques Maurice achète le moulin à farine de la Petite Bavouze à Ménil dans le département de la Mayenne. Il descend d’une vieille famille de meuniers qui a exercé son activité sur la rivière depuis le XVIIe siècle.

Quarante-deux ans plus tard, son fils Michel-Jean Maurice déplace le moulin lorsque l’État réalise les travaux de canalisation de la Mayenne entre 1862 et 1864. L’ancien est alors détruit et le nouveau est édifié dans le lit de la rivière entre le barrage et l’écluse de la Bavouze. 
C’est Genève Brault, adjudicataire des travaux de construction de quatre écluses entre Pendu et Fourmusson (dont celle de la Bavouze), qui construit les fondations du bâtiment dans le lit de la rivière. François Barada, charpentier mécanicien à Château-Gontier, est ensuite chargé d’édifier le nouveau moulin sur son soubassement, d’y installer le matériel et de démolir l’ancien. 

Exploité par la même famille depuis six générations, l’établissement cesse son activité en 1999.

C’est un élément du patrimoine fluvial et industriel du département de la Mayenne. Dans le Pays de Château-Gontier, de nombreux moulins semblables à celui de la Petite Bavouze ont été détruits. Contrairement à beaucoup d’autres, celui-ci a échappé au démantèlement et est encore équipé de plusieurs générations de mécanismes et de machines à l’exception de la roue à aubes, notamment les mécanismes à l’anglaise caractéristiques des moulins à eau du XIXe siècle.

 PROJET DE VALORISATION

Les propriétaires ont comme priorité de sauver le bâtiment pour ensuite en confier la gestion à l’association « Renaissance du moulin de la Petite Bavouze » qui aura pour mission de le valoriser, d’animer le site, de reconstruire la roue à aubes et de faire fonctionner les équipements restaurés à des fins pédagogiques et d’expérimentation en faisant appel aux technologies de la meunerie de la fin du XIXe siècle. L’association développera des partenariats avec les métiers concernés et mettra sur pied des projets pédagogiques avec des écoles d’apprentissage (menuisiers, charpentiers, maçons…) pour la restauration intérieure du moulin. Des visites et conférences à destination des écoles pourront être organisées en recourant aux nouvelles technologies.

Le moulin qui est idéalement situé sur la rivière La Mayenne très fréquentée par la navigation de plaisance et au bord de la vélo route « La Vélo Francette » pourra servir de lieu d’exposition et d’animation comme ce fut le cas lors des journées européennes du patrimoine 2019.

 

 ÉTAT DE PÉRIL

Les façades du moulin sont très dégradées : les murs en maçonnerie sont fissurés et les infiltrations d’eau dégradent l’enduit de façade qui se décolle et tombe. Les chaînages d’angle verticaux en pierre de tuffeau (pierre calcaire très tendre du Val de Loire) sont fracturés et la pierre se délite, le phénomène étant accentué par les cycles de gel dégel. Il en est de même des encadrements de fenêtres cintrés constitués du même matériau.

Les menuiseries extérieures sont également en fin de vie ou ont même disparu, ce qui fait que l’intérieur du moulin est exposé aux intempéries.

Certaines pièces de la charpente doivent être consolidées ou remplacées.

C’est l’existence même du bâtiment qui est menacée.

 NATURE DES TRAVAUX

Les propriétaires du moulin ont confié la maîtrise d’œuvre des travaux de restauration extérieure du bâtiment à un architecte du patrimoine.

La situation de l’édifice au milieu de la rivière est de nature à complexifier la réalisation des travaux. Sur deux des trois façades sur l’eau, les échafaudages ne pourront être posés qu’en dehors des périodes de crue de la Mayenne, entre juin et octobre.

Les travaux dont le montant s’élève à 480 000 € TTC études comprises  seront réalisés en cinq tranches :

  • Tranche 1 – Travaux de restauration de la façade OUEST du bâtiment (purge de la façade de toutes ses parties métalliques, injections de coulis de mortier de chaux dans les fissures des maçonneries, taille de pierre et remplacement à l’identique des chaînages harpés et des encadrements de fenêtres en tuffeau, piquetage de l’ancien enduit, réalisation d’un enduit à la chaux aérienne, remplacement à l’identique de l’ensemble des menuiseries extérieures en bois, travaux de renforcement de la charpente, révision de la toiture et de la zinguerie, installation de descentes d’eau pluviale, installation d’un paratonnerre…)
  • Tranche 2 – Travaux de restauration de la façade NORD (idem façade OUEST) et travaux annexes sur la charpente, la toiture et la zinguerie
  • Tranche 3 – Travaux de restauration de la façade EST et travaux annexes sur la charpente, la toiture et la zinguerie
  • Tranche 4 – Travaux de restauration de la façade SUD et travaux annexes sur la charpente, la toiture et la zinguerie
  • Tranche 5 – Travaux de réfection des parties de façades immergées et des maçonneries du coursier de la roue pendant les écourues de la Mayenne

 

 AIDER CE PROJET

Sur proposition du comité de sélection présidé par Stéphane Bern et associant la Fondation du patrimoine, le ministère de la Culture et la Française des Jeux, le projet de sauvegarde du moulin à eau de la Petite Bavouze a été retenu en 2019 parmi plus de 3 000 signalements pour bénéficier des fonds collectés grâce aux jeux Mission Patrimoine. Le montant de la subvention « Loto du patrimoine » s’élève à 265 000 € pour un coût de l’opération estimé à 480 000 € études comprises.

Il reste donc à compléter le financement pour voir l’opération de restauration du moulin de la Petite Bavouze se réaliser.

Toute personne, association ou entreprise, peut faire un don en faveur de ce projet, soit en envoyant un chèque à la délégation des Pays de la Loire (libellé à l’ordre de « Fondation du Patrimoine – Restauration du moulin de la Petite Bavouze en Mayenne), soit en faisant un don en ligne sur ce site.

Tous les dons faits à la Fondation du patrimoine par des particuliers et des entreprises sont éligibles aux réductions d’impôt prévues par les articles 200 et 238 bis du code général des impôts. Ils sont déductibles :

  • de l’impôt sur le revenu à hauteur de 66% du montant du don versé, dans la limite de 20 % du revenu imposable,
  • de l’impôt sur la fortune immobilière, à hauteur de 75% du montant du don versé,
  • de l’impôt sur les sociétés à hauteur de 60 % du montant du don versé, dans la limite de 5 ‰ du chiffre d’affaires HT.

La Fondation du patrimoine s'engage à envoyer à chaque donateur un reçu fiscal ouvrant droit aux dispositions prévues par le Code général des Impôts.

 

 VOS CONTREPARTIES

  • 5 € ou plus | Vous recevez des photos numériques du chantier.
  • 15 € ou plus | Vous êtes destinataire de la lettre d’information sur l’avancement du chantier de restauration du moulin de la Petite Bavouze.
  • 60 € ou plus | Vous êtes destinataire de la lettre d’information sur l’avancement du chantier de restauration du moulin de la Petite Bavouze et vous bénéficiez d’une visite commentée du chantier.
  • 120 € ou plus | Vous êtes destinataire de la lettre d’information sur l’avancement du chantier de restauration du moulin de la Petite Bavouze et vous bénéficiez d’une visite commentée du chantier suivie d’une ballade en barque à moteur électrique sur la Mayenne avec passage de l’écluse de la Bavouze, découverte du moulin et du barrage depuis la rivière.
  • 250 € ou plus | Vous êtes destinataire de la lettre d’information sur l’avancement du chantier de restauration du moulin de la Petite Bavouze et vous bénéficiez d’une visite commentée du chantier suivie d’une ballade en barque à moteur électrique sur la Mayenne avec passage de l’écluse de la Bavouze. Vous naviguez au pied du moulin et du barrage avant une dégustation de vin et de fromages de la Mayenne.
  • 500 € ou plus | Vous êtes destinataire de la lettre d’information sur l’avancement du chantier de restauration du moulin de la Petite Bavouze et vous bénéficiez d’une visite commentée du chantier suivie d’une ballade en barque à moteur électrique sur la Mayenne avec passage de l’écluse de la Bavouze. Vous naviguez au pied du moulin et du barrage puis rejoignez en bateau, après avoir passé l’écluse de Ménil, la guinguette au bord de la rivière pour un petit encas. Vous passez le bac à Ménil et profitez de la vue sur le château de la Porte et les moulins du Gué et de la Gourre.
  • 1 000 € ou plus | Vous êtes destinataire de la lettre d’information sur l’avancement du chantier de restauration du moulin de la Petite Bavouze, vous bénéficiez d’une visite commentée du chantier suivie d’une croisière - déjeuner pour deux personnes sur la Mayenne à bord du bateau « Le Duc des Chauvières »  avec passage de trois écluses dont celle de la Bavouze. Votre nom apparaît sur la plaque des grands donateurs pour les travaux de restauration du moulin de la Petite Bavouze.
  • 2500 € ou plus | Vous êtes destinataire de la lettre d’information sur l’avancement du chantier de restauration du moulin de la Petite Bavouze, vous bénéficiez d’une visite commentée du chantier suivie d’une croisière - déjeuner pour deux personnes sur la Mayenne jusqu’à Daon à bord du bateau « Le Duc des Chauvières »  avec passage de quatre écluses dont celle de la Bavouze. Votre nom apparaît sur la plaque des grands donateurs pour les travaux de restauration du moulin de la Petite Bavouze. Vous êtes membre d’honneur dispensé de cotisation de l’association « Renaissance du moulin de la Petite Bavouze ».

[[CP:53200]]

Add a new comment