En poursuivant votre navigation sur https://soutenir.fondation-patrimoine.org, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de navigation et vous permettre de partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Fermer

Manufacture des tabacs de Morlaix

Manufacture des tabacs de Morlaix

 DESCRIPTION

L’idée de promouvoir les cultures scientifique, technique et industrielle dans une ancienne Manufacture des tabacs pourrait déconcerter. Or, à l’examen de son architecture, de son histoire et de ceux qui l’ont fait vivre, cette manufacture représente un terrain d’interprétation de la culture technique et industrielle exceptionnel. 

La Manufacture des tabacs de Morlaix a été édifiée entre 1736 et 1740 sur les plans de Jean-François Blondel, architecte de Louis XV. Elle fait alors partie des premières manufactures royales chargées du monopole de la transformation et de la vente du tabac. Son architecture s’inscrit dans le classicisme et le rationalisme du XVIIIe s.   

Parmi la vingtaine de manufacture de tabacs françaises, celle de Morlaix est la seule qui permette aujourd’hui de parcourir deux siècles et demi d’innovations techniques et sociales sous l’égide de l’Etat. Le site a conservé son intégrité architecturale malgré les agrandissements successifs des XIXe et XXe siècle. 

À son apogée à la fin du XIXe s., la manufacture employait jusqu'à 1 800 personnes. Clôturant 260 ans d'activités, les derniers ateliers fermeront en 2004. La Manufacture abrite encore une machinerie exceptionnelle du XIXe s. conservée dans son emplacement d’origine (moulins à râper le tabac, cases de râpé parfait), ainsi qu’un parc de machines sauvegardées in extremis lors de la fermeture grâce à  l’association des « Anciens de la Manu ». 

 

 NATURE DES TRAVAUX

Manufacture des tabacs de Morlaix

Depuis la fermeture de la Manufacture en 2004, d'importants travaux ont été réalisés sous le contrôle d'un Architecte des Bâtiments de France : démolition de locaux en mauvais état, réfection de la toiture suite à l'incendie de 1995, aménagement intérieur d’une galerie traversante, des passages et d’une petite cour.   

Afin de poursuivre ce projet de reconversion globale, le site a récemment subi de nouveaux travaux de conservation et de mise aux normes (désamiantage, déplombage, traitement contre les parasites, création de circulations verticales) pour faciliter l'installation de futurs projets. Les travaux envisagés permettront la rénovation de la Manufacture sur 3 600 m2. Ils ont pour but de conserver ce patrimoine industriel classé et permettre l'accueil du public au sein du futur "Espace des sciences de la Manu".  

Ces travaux comprennent notamment : le renforcement de toutes les structures pour répondre aux normes des ERP, la réhabilitation des escaliers du XVIIIe s., la création d'ascenseurs et des travaux d'aménagement intérieur. 

Ce chantier comprend également la restauration des 14 machines conservées grâce à l'association des "Anciens de la Manu" ainsi que des moulins à râper le tabac, machine exceptionnelle et monumentale de 1870 classée Monument Historique. Ces machines sont actuellement en mauvais état (attaque chimique par l’eau saline et le tabac). Les oxydes de fer y sont pulvérulents et détruisent la matière. Pour leur conservation, un important travail de restauration est à entreprendre. 

 

 VOCATION DU SITE

La Manufacture est destinée à accueillir des projets pluriels et complémentaires (plateforme culturelle, pôle universitaire et économique). Au sein de cet ensemble, une superficie de 3 600 m2 sera dédiée à la création d'un centre de culture scientifique, technique et industrielle (CCSTI). L'Espace des sciences à la Manu aura pour mission de valoriser le patrimoine et l’histoire du site et de promouvoir la culture scientifique au travers d’expositions, de visites guidées, d’ateliers pédagogiques et de conférences. Donner la passion des sciences et contribuer à la formation de citoyens éclairés sont deux objectifs premiers des CCSTI. 

Véritable outil de démocratisation de la culture scientifique, technique et industrielle, cet équipement bénéficiera à tous types de publics et en particulier aux scolaires, apprentis et étudiants. Réalisé en partenariat avec l'Espace des sciences de Rennes, ce projet s'ancre dans la tradition bretonne d’éducation populaire et d'émancipation sociale par l'accès à la connaissance et la formation. 

Cette initiative unique en France contribuera à redonner vie à la  Manufacture, monument emblématique de l'histoire économique bretonne dont les murs ont gardé la trace de plus de 250 années de travail. 

[[CP:29600]]

* Seulement 6% de frais de gestion seront prélevés sur vos dons. Grâce à son réseau régional et départemental, la Fondation du patrimoine assure le suivi des projets, en garantissant la réalisation effective des travaux et leur qualité.

06/07/2018

Sylvie LESCURE

200 €

21/06/2018

EIFFAGE ENERGIE MAINE BRETAGNE

200 €

20/06/2018

GUILLAUME DIEUSET-SEMBREIZH

1 000 €

10/06/2018

Robert SEGALEN

30 €

04/06/2018

IMPRIMERIE DE BRETAGNE

370 €

29/05/2018

Pauline Euzen

500 €

Laisser un message de soutien