Cookies help us delivering our services on https://soutenir.fondation-patrimoine.org. If you keep browsing this website, you are accepting our use of cookies for statisitic purpose and social network functionalities.

Close

Four industriel à porcelaine Haviland à Limoges

découvrir

INTÉRÊT PATRIMONIAL

Avec la découverte du Kaolin en 1765, la porcelaine de Limoges a acquis une notoriété internationale. Les Haviland, famille de négociants new-yorkais promeuvent et vendent cette porcelaine de Limoges aux Etats-Unis.

En 1892, Théodore Haviland crée une usine au nord de Limoges dont ce four est le dernier vestige. Construit en 1907, il fut transformé en 1920 par l’ajout de la cheminée et la suppression d’une partie du globe.

Une cage métallique en fer consolide l'ensemble de l'édifice. Il a deux chambres voûtées superposées et 10 alandiers (bouche ou foyer placé à la base d'un four à céramique).

Initialement enveloppé dans un bâtiment, le four n°16 a été conservé lors de la destruction de l'usine en 1991. Le commissariat de Limoges a été construit sur l'emplacement du site de l'ancienne usine et celui-ci est désormais propriété du ministère de l'intérieur.

PROJET DE VALORISATION

A la suite de la restauration, le site pourrait être ouvert au public dans le cadre de visites guidées, animées par l’association Espace Porcelaine ou l’office du tourisme et s’inscrirait au sein de parcours de découverte de l’histoire industrielle de Limoges.

La ville est par ailleurs classée au Patrimoine mondial de l’UNESCO dans la catégorie « ville créative » dans le domaine de l’artisanat et des arts populaires depuis 2017.

ÉTAT DE PÉRIL

Ce four surplombant le commissariat central souffre aujourd’hui de nombreux désordres liés principalement à son exposition extérieure. Ainsi la végétation et l’humidité altèrent le four, la couverture s’effrite et sa cheminée menace de s’effondrer sur le lotissement voisin.

Une éventuelle destruction du four a été envisagée pour la mise en sécurité du site, destruction à laquelle se sont opposées la DRAC et l’association Espace Porcelaine qui gère le four des casseaux (une partie de la manufacture Royal Limoges transformée en musée).

NATURE DES TRAVAUX

Mesure d’urgence : bâcher la couverture et éviter de nouvelles voies d’eau ou chute d’éléments d’aggloméré en bois formant la couverture.
A terme, les travaux nécessaires seront à minima : dé-végétalisation des pieds de maçonnerie rejointement des briques, passivation des fers, et restauration d'une couverture durable.

[[CP:87000]]

Add a new comment