Cookies help us delivering our services on https://soutenir.fondation-patrimoine.org. If you keep browsing this website, you are accepting our use of cookies for statisitic purpose and social network functionalities.

Close

Fort des Basses Perches à Danjoutin

© Thomas Bresson

découvrir

 INTÉRÊT PATRIMONIAL

Le fort fait partie de la fortification de la colline des Perches, débutée en 1815 par le général Lecourbe, face à la citadelle de Belfort. Élément essentiel de la ceinture fortifiée, le fort a été construit en 1860 pour contribuer à la défense nationale face à la frontière allemande. La fortification faisait déjà partie des propositions de Vauban en 1675. La première ceinture a subi l’attaque de l’armée prussienne en 1870-1871. La guerre franco-prussienne s’est terminée aux Perches lors du deuxième assaut des deux forts des Perches par les prussiens. En effet, ce n’est qu’à sa chute après le siège de Belfort que le colonel Denfert Rochereau a cédé. C’est l’événement qui est à l’origine du développement de Belfort et sa région. A ce titre, le fort est l’un des témoignages irremplaçables de l’histoire de la région.

PROJET DE VALORISATION

En 2002, la municipalité a décidé de rénover une partie du fort et d’en permettre des visites limitées. Il accueille quelques centaines de visiteurs par an, y compris des touristes des pays voisins, et des randonneurs marchant sur le GR jouxtant le fort.

Ce site permettrait de compléter l’offre touristique de la région, d’autant plus qu’il se situe à proximité d’accès autoroutiers, de la gare TGV et de la future halte de la ligne Belfort-Delle. Le fort est également utilisé pour des projets artistiques : expositions photos, projets étudiants avec une jeune réalisatrice, etc. Une plateforme permettant de voir la citadelle de Belfort est en projet. En 2020-2021, de nombreuses festivités auront lieu entre ces deux forts afin de célébrer le 150ème anniversaire du siège de 1870-1871.

 ÉTAT DE PÉRIL

Malgré des interventions de la commune et de l’amicale des Basses Perches, l'état général du site reste délicat. En effet, un tel fort est en partie enterré et la gestion de la profusion des végétaux dégradant le fort est compliquée.

Le secteur Ouest du fort est encore en mauvais état. La maçonnerie des deux abris sous traverse et l’entrée de l’accès contrescarpe est instable.

 NATURE DES TRAVAUX

Cette tranche de travaux verrait la poursuite des réparations du secteur Ouest du fort des Basses Perches, programme réalisé à 60 % en 2014 et figé depuis :

- Dévégétalisation des murs ;
- Dégagement manuel de la terre recouvrant les couvertines ;
- Dépose des couvertines à conserver et taille de nouvelles couvertines ;
- Maçonnerie afin de restaurer les voûtes qui s’effondrent partiellement.

[[CP:90400]]

Add a new comment