En poursuivant votre navigation sur https://soutenir.fondation-patrimoine.org, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de navigation et vous permettre de partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Fermer

Eglises fortifiées de la Thiérache du Centre

Attention, ce projet ne fait pas l'objet actuellement d'une campagne d'appel aux dons.
Vous pouvez toutefois soutenir la Mission Patrimoine ou un autre projet de celle-ci.
découvrir

 DESCRIPTION

La Thiérache historique, à cheval entre le sud du département du Nord, le nord du département de l’Aisne, l’extrême ouest du département des Ardennes et enfin le sud de la Belgique, est souvent caractérisée par son paysage bocager, par son architecture mêlant briques et pierres bleues ainsi que par la sur-représentation d’églises fortifiées.

Dans l'Aisne, la densité d’église fortifiées la plus forte se situe dans le nord du département. En effet, ce territoire rural et naturel que constitue cette partie de la Thiérache concentre plus d'une soixantaine d’églises fortifiées, dont une trentaine rien qu’en Thiérache du Centre. 

Malgré leurs fondations primitives du XIIème siècle, les églises fortifiées telles que nous les connaissons aujourd’hui ont été érigées, reconstruites ou aménagées aux XVIe et XVIIe siècles. Les quelques soixante-et-onze églises fortifiées que compte aujourd’hui la Thiérache composent un ensemble patrimonial unique.

L'eglise Notre-Dame de Plomion

Elle est inscrite à l’inventaire des Monuments historiques depuis 1987. Sa particularité se trouve dans les dimensions de son donjon carré et dans la sophistication du système défensif des tourelles et des échauguettes. En effet, il s’agit d’une grande église de structure romane,  formée de quatre parties : une nef divisée en deux travées, séparée du choeur de même largeur (par un transept) et un imposant donjon carré. Le donjon comprenait à l'origine trois niveaux et est flanqué de deux tours circulaires, percées de nombreuses meurtrières.

L’église Saint-Martin d'Esquéhéries

Elle est inscrite aux Monuments historiques depuis 1934.  Elle se distingue des autres églises fortifiées par le caractère imposant de ses dimensions et par la cohérence d’une enveloppe très homogène abritant, en revanche, un intérieur remanié au style néo-roman.

Elle fut construite sur le fort préexistant mais l’édifice actuel n’a gardé aucune trace de l’église primitive du XIIe siècle. En dépit des remaniements de la fin du XIXe et XXe siècles, elle présente une grande homogénéité architecturale datant sûrement de la grande campagne de reconstruction entre 1587 et le début du XVIIe siècle : une nef prolongée par un chevet réhaussé d’une salle de refuge, le tout flanqué de quatre tourelles d’angles.

 L’église Saint-Martin d'Esquéhéries

 NATURE DES TRAVAUX 

Les diagnostics réalisées pour les 2 églises mettent en lumière des désordres structurels principalement localisés dans les charpentes et dans les maçonneries de briques, entre la tour de défense et les tourelles. Un panel de problèmes d’ordre esthétique a aussi été mis en exergue par ces études. Il porte atteinte à la qualité architecturale médiéval des églises en en limitant la lecture et en ne valorisant pas l’homogénéité de leur construction. De plus, ces mêmes diagnostics pointent du doigt les conditions d’accessibilité de certaines églises, qui ne respectent pas la règlementation en vigueur.

Plomion

L'eglise Notre-Dame de Plomion 

 VOCATION DU SITE 

Les églises fortifiées de Thiérache sont un enjeu de valorisation touristique fort, à la fois pour les communes d’implantation, ainsi que pour l’ensemble du territoire de la Communauté de Communes de la Thiérache du Centre. Il existait d’ailleurs depuis de nombreuses années une volonté de création d’un réseau des églises fortifiées et plusieurs programmes de sauvegarde de celles-ci avaient déjà été tentés.

Toutefois, les communes peinent à valoriser leurs édifices et notamment les étages (tours de défense, ou tourelles). Ainsi, nombreuses sont les communes à constater le potentiel touristique de leur église et leur difficulté à l’exploiter du fait des mauvaises conditions de sécurité, qui ne permettent pas aux visiteurs d’accéder aux étages et particulièrement aux salles de refuge, aux tribunes et aux tourelles. A cela s’ajoute la difficulté de valoriser ces édifices tenait à la nécessité d’engager des travaux de réparation, voire de restauration, dont les conséquences financières sont importantes pour des budgets communaux restreints. Devant cette double contrainte, la volonté première de la Communauté de Communes de la Thiérache du Centre était donc de soutenir cette démarche en allégeant les communes propriétaires d’églises fortifiées de la charge financière d’une étude architecturale et sanitaire préalable à la restauration de leur édifice.

[[CP:02260]]

* Seulement 6% de frais de gestion seront prélevés sur vos dons. Grace à son réseau régional et départemental, la FDP assure le suivi des projets, en garantissant la réalisation effective des travaux et leur qualité.

Pas encore de donateur sur cette page de collecte

Laisser un message de soutien