Cookies help us delivering our services on https://soutenir.fondation-patrimoine.org. If you keep browsing this website, you are accepting our use of cookies for statisitic purpose and social network functionalities.

Close

Église Saint-Pierre de Dompierre-sur-Authie

 INTÉRÊT PATRIMONIAL

Construite au début du XVIe siècle, l’église Saint-Pierre s’élève au centre du petit bourg de Dompierre-sur-Authie dans le canton de Rue.

L’édifice représente dans la région un bel exemple d’église paroissiale soutenue par un puissant lignage, la famille de Rambures. Avec sa femme Jeanne d’Halluin, André de Rambures, conseiller et chambellan du Roi, sénéchal et gouverneur du Ponthieu, grand Maître des eaux et forêts de Picardie, seigneur de Rambures, Drucat et Dompierre, fit construire cette église sur des fondations anciennes avant 1513.

Elle présente un plan recherché avec un bel étagement des masses et les caractéristiques architecturales du gothique flamboyant de cette partie de la Picardie. Elle est organisée selon un plan en croix latine. Sa nef de trois travées, traversée par un transept saillant, se termine par un chœur à trois pans. Un clocher recouvert d’ardoises surplombe la première travée du bas-côté Nord.

 PROJET DE VALORISATION

L’église conservera sa fonction de lieu de culte. Par ailleurs, la commune prévoit l’organisation de concerts de musique classique ainsi que des visites historiques et patrimoniales.

 ÉTAT DE PÉRIL

L’église présente dans son ensemble un état sanitaire inquiétant. Les dégradations constatées touchent les maçonneries, charpentes et couvertures ainsi que les vitraux. Elles sont la conséquence de trois facteurs :
- Défauts d’étanchéité, repérés au niveau des toitures et zingueries ;
- Poussées de voûte et de charpente excessives ;
- Modifications successives des fermes qui affaiblissent la stabilité des charpentes.

Les désordres structurels du chœur nécessitent une campagne de restauration d’urgence. En effet, les fissures traversantes continuent de s’écarter et pourraient conduire à l’effondrement de la partie Est de l’église. Un arrêté interdisant l’accès au chœur a d’ores-et-déjà du être pris.

 NATURE DES TRAVAUX

Des tirants en inox formant un chaînage périphérique ont été mis en œuvre dès la première phase des travaux afin de stabiliser le chœur.

Les couvertures, dans un mauvais état sanitaire, seront intégralement remplacées en ardoises naturelles violines à l’automne 2020. Les charpentes seront également reprises afin de pérenniser l’édifice. Les vitraux, dont les armatures sont oxydées, ont été déposé et seront restaurés en atelier entre septembre et novembre 2020.

[[CP:80150]]

09/06/2020

59 760 €

Add a new comment

  • Carole Vilpoux - 30/06/2020

    bonjour,
    vous devriez indiquer les Départements et Région des Projets.merci pour cette nouvelle saison.