Cookies help us delivering our services on https://soutenir.fondation-patrimoine.org. If you keep browsing this website, you are accepting our use of cookies for statisitic purpose and social network functionalities.

Close

Eglise Saint-Martin de Villar d’Arène

INTÉRÊT PATRIMONIAL

L'église de Villar d’Arène a brûlé deux fois : en 1672 puis en 1771, à l'issue de la messe, lorsque se déclare un incendie qui dévaste 72 maisons en moins d'un quart d'heure sous l’action d’un vent violent. L'ensemble du village est reconstruit après une collecte de bois au Monêtier les Bains et à la forêt de Villar. Reconstruite de 1866 à 1870 en tuf doré du Lautaret, l'église porte les caractéristiques de l'art néogothique et celui de l'art roman lombard : baies géminées du clocher, pyramidions, clocher en trois parties s'élevant au-dessus du porche. Ses vastes dimensions reflètent la générosité et la foi des émigrés prospères sollicités par le Conseil de fabrique. A partir des années 1970, l'église a été fermée l'hiver, le culte se célébrant dans la chapelle voisine, suffisante pour les paroissiens en l'absence des estivants. Avec la baisse de la pratique, elle a aussi été fermée l'été. Laissée sans entretien, hormis le toit refait en 1984, elle a alors servi d'entrepôt municipal et est actuellement fermée au public.

PROJET DE VALORISATION

Située sur la place principale du village, l’église pourrait bénéficier de la forte fréquentation touristique (randonnées) du parc national des Ecrins. Une association des amis de l’église, créée en 1995, est très active et a réussi, en 2017, à convaincre la mairie de lancer les travaux. Depuis 2016, afin de sensibiliser à la restauration de l'édifice et recueillir des fonds, elle organise chaque été des concerts et animations : ateliers, expositions, repas annuel chez les restaurateurs du village. Elle souhaite pérenniser ces actions et ainsi redonner vie à l'édifice qui, par ses vastes dimensions, pourrait accueillir un public nombreux pour des événements culturels comme le Festival Messiaen au Pays de la Meije par exemple.

ÉTAT DE PÉRIL

Laissée à l'abandon et très dégradée, l’église est fermée au public depuis plus de 30 ans pour des raisons de sécurité car elle est fissurée dans son ensemble et menace de s’effondrer.

Faute de chéneaux et de descente des eaux pluviales, l'eau tombe en pied de mur et l'humidité remonte. Les vitraux, sans entretien, se sont abimés. Les baies ont, pendant de nombreux hivers, laissé passer les intempéries, fréquentes dans ce village de montagne à 1650 m d'altitude. Les enduits extérieurs ont largement disparu, laissant la pierre apparente. Des fissures sont encore actives et les fondations du chevet et du transept Sud doivent être consolidées.

NATURE DES TRAVAUX

Des travaux ont déjà été faits dans le clocher. Le bâtiment a été débarrassé de ce qui l'encombrait. Les municipalité successives ont eu différents projets. L'avant dernière a même envisagé la démolition du bâtiment et une reconstruction, projet abandonné en 2015 au regard de son coût. Cette même année, l'association a financé une étude pour la restauration de l'édifice, réalisée en 2016 par une architecte du patrimoine. Le nouveau maire a accepté en 2017 d’engager ces travaux :

- Mise hors d'eau et hors d'air de l'édifice ;
- Etude géotechnique et reprise des fondations du chevet et du transept Sud.

[[CP:05480]]

10/07/2019

Jean-Michel DEJENNE

40 €

Bravo à la dynamique association des amis de l'église!

22/06/2019

Rene ALBERT

100 €

14/06/2019

Philippe de Crevoisier

100 €

11/06/2019

Anne-Marie Martin

50 €

Sauvons ce patrimoine, bel héritage de nos anciens !

11/06/2019

Pierre CORRE

50 €

Sauvons cette grande église!!! perchée à 1650m d'altitude

01/06/2019

18 105 €

Add a new comment