Cookies help us delivering our services on https://soutenir.fondation-patrimoine.org. If you keep browsing this website, you are accepting our use of cookies for statisitic purpose and social network functionalities.

Close

Église Saint-Loup à Servoz

 

 Description

La date 1537 gravée sur le linteau de la porte latérale de l’église atteste sa position de plus ancienne église de la haute vallée de l’Arve. Les éboulements de la Chaîne des Fiz qui domine le village, associés aux multiples soubresauts politiques liés à sa dépendance au prieuré de Chamonix, ont décidé de son emplacement au hameau du Bouchet. Consacrée en 1702, elle témoigne de l’art baroque alpin primitif, présentant par ses restaurations successives un diaporama des influences néo-classiques, des volontés de Saint-François de Sales et des goûts artistiques des curés en charge de la paroisse ou pratiques des artisans de l’époque.

Projet de valorisation

Affectée au culte. L'église est ouverte à la visite. Elle constitue un élément primordial du patrimoine non seulement du village mais de la région. Son clocher est un point de repère, témoin humble des origines humaines d'une vallée parfois perturbée par le grand tourisme. Située sur le parcours du chemin du baroque, elle accueille déjà des concerts du festival du Baroque grâce à sa bonne acoustique. Le projet de la commune est d'élargir cet accueil afin de l’ouvrir au plus grand monde et de favoriser un tourisme culturel de qualité, respectueux de l'histoire et de l'environnement.

 

 Etat de péril

      

L’intérieur de l’édifice a été saccagé par les infiltrations d’eau et des couches successives de peintures depuis la fin du XIXe siècle (jusqu'à 13 à certains endroits). Les murs sont actuellement dégradés par les années, les grattages de ces différentes couches en vue de retrouver les fresques initiales et leurs restaurations successives. Ils sont à refaire intégralement, en récupérant les fresques existantes. Le bois des autels est profondément dégradé et les bancs vermoulus ne supportent plus de déplacement. La porte principale souffre également des intempéries.

 

 Nature des travaux

Des travaux récents ont concerné le clocher, la consolidation des voûtes, l’assèchement des murs, la tribune et la sécurisation de la sacristie. La restauration de la toiture a démarré au printemps. L’étanchéité sera ainsi assurée et des travaux intérieurs - présentés à la Mission Bern – suivront. Elle permettra de retrouver les couleurs d’origine et fresques initiales. Par ailleurs, les sols et autels seront restaurés et le chauffage, l’électricité et la sonorisation révisés.

 

[[CP:74310]]

16/09/2020

Madeleine MERMAZ

1 000 €

07/09/2020

23 063 €

04/09/2020

100 €