Cookies help us delivering our services on https://soutenir.fondation-patrimoine.org. If you keep browsing this website, you are accepting our use of cookies for statisitic purpose and social network functionalities.

Close

Eglise Saint-Joseph d’Iracoubo

 

 INTÉRÊT PATRIMONIAL

La construction de l’église Saint-Joseph résulte d’un long travail qu’a su mener à bien le Père Raffray avec l’ensemble des habitants d’Iracoubo. Jusqu’en 1888, les offices religieux sont célébrés dans un ancien hangar à coton prêté par la veuve d’un colon du nom de Jacquet. Ce local est fort incommode : trop chaud, mal ventilé et pas équipé. A son arrivée, en 1886, le Père Raffray entreprend la construction d’une nouvelle église : les travaux débutent en 1887 et durent 6 ans. Les fonds alloués par la clergé se révélant insuffisants, les habitants se mobilisent en offrant des dons de toutes sortes : matériaux, main d’œuvre et argent. Le Père Raffray offre lui-même 5 000 francs.

Une fois l’édifice réalisé, le Père Raffray a voulu faire de cette église un joyau unique en y apportant une décoration intérieure de qualité. Il fit recouvrir la totalité de la surface intérieure par un décor peint réalisé par le bagnard Pierre Huguet, entre 1892 et 1898, dont le style se rattache à l’art naïf. Les thèmes iconographiques utilisés proviennent de l’imagerie populaire.

 

 PROJET DE VALORISATION

Cet édifice est ouvert au culte. Il est emblématique de la Guyane, de par notamment ses décors intérieurs peints.

 

 ÉTAT DE PÉRIL

Positionné sur le premier cordon sablonneux parallèle au littoral, l’édifice est entièrement construit en brique, sur un soubassement de 80 cm de hauteur. Les pathologies observées concernent principalement les extérieurs et sont dues à l’humidité persistante.

Les soubassements, les enduits et les menuiseries présentent des manques et des éléments cassés. La clôture en bois est également en mauvais état. A l’intérieur, les sols présentent des marques blanches, témoins de remontées de sels, à mettre en rapport avec le mauvais drainage des eaux pluviales. 

 NATURE DES TRAVAUX

Les travaux concerneront principalement la mise en valeur des abords ainsi que la bonne conservation de l’édifice :
- restauration de la clôture et des menuiseries ;
- remise en peinture des élévations extérieures ;
- révision de l’évacuation des eaux pluviales ;
- modification du système d’éclairage du décor peint.

 

 

découvrir

[[CP:97350]]

No donation received yet - please donate!

Add a new comment

  • Daniel Saint-Jean - 30/06/2020

    Découvrir la statue de Saint-Joseph de cette église.
    Documentaire de Janvier 2019
    Les tribulations de Saint Joseph de la Normandie à la Guyane »
    52 minutes
Il y a des objets oubliés qui reprennent vie lorsque l'on découvre leur histoire, celle qui les lie aux hommes. Quels liens peut-il y avoir entre une église en Guyane et une chapelle en Normandie? Entre l'église Saint Joseph d’Iracoubo, et la chapelle de Notre Dame-de-Grâce de Honfleur, distantes l'une de l'autre de plus de 7 000 km? 
La première a été peinte, comme un ex-voto géant, par un bagnard. La seconde accueille les ex-votos des marins, comme des peintures et des maquettes, pour remercier la Vierge Marie de sa protection. 
Ce qui les relie est une statue représentant Saint Joseph donnée par la ville de Honfleur à la commune d’Iracoubo dans les années 1950. 
Devenue en 1993 le premier objet religieux classé monument historique de Guyane, le seul à ce jour, l’histoire de la statue de Saint Joseph d'Iracoubo est passionnante. 
Une aventure rocambolesque en a fait sa légende avec notamment trois disparitions en un demi- siècle. 
Désormais, les spécialistes en art religieux s'interrogent sur sa datation exacte, XIXème, XVIIème ou XVème siècle? 
Avec elle on découvre la vie du dernier missionnaire du bagne , le Père Henri Lecoq.
    Co-produit par Guyane La 1ère - France Télévisions et l’association Alabama
    Avant-première Médiathèque de Honfleur le 15 décembre 2018
    Première diffusion le mardi 30 avril 2019 à 20 heures dans « Kazadok », deuxième diffusion le dimanche 5 mai à 12 h 59 sur « Guyane la 1 ére »

    Lien annonce : https://youtu.be/jBnkl9UARKw
    Lien documentaire : https://youtu.be/tBScGAmudB0