Cookies help us delivering our services on https://soutenir.fondation-patrimoine.org. If you keep browsing this website, you are accepting our use of cookies for statisitic purpose and social network functionalities.

Close

Eglise Saint-Jacques à Châtellerault

 SOUTIEN

Ce projet a bénéficié d'une aide de la Mission Bern de 106 000 €.

Pour la 1ère année de la Mission Bern, en 2018, le Comité a sélectionné comme projet de maillage le carillon ; l'année suivant c'est la tour nord de l'église Saint-Jacques qui a été retenue et qui doit être rénové en amont pour permettre la bonne restauration du carillon par la suite.

 

INTÉRÊT PATRIMONIAL

L’église Saint-Jacques de Châtellerault, voit ses origines remonter à l’an 1008. A part quelques extensions ou légères modifications, l’édifice conserve jusqu’au XVIIe siècle sa physionomie d’origine. Après une importante campagne de restauration s’achevée en 1858, l’abbé Boislabeille décide en 1867 de faire installer dans les deux tours un ensemble campanaire très important comportant six cloches en volée et un grand carillon. Cet ensemble constitue un patrimoine unique au monde, mis au point par la plus célèbre famille de fondeurs de cloches en France. Le carillon a été sélectionné comme projet de maillage en 2018, mais il s’avère que sa restauration ne peut être entreprise avant que la tour nord ne soit elle-même restaurée.

Carillon de l'église Saint-Jacques

Le carillon Bollée est l'une des "stars" du patrimoine campanaire châtelleraudais, puisqu'il regroupe à lui seul 2 bourdons et ses 50 "petites soeurs". Installé dans les clochers de l'église Saint-Jacques de Châtellerault, il est l'un des rares instruments de ce type dans la région. Car plus qu'aucun autre, l'ensemble de cloches qui constitue un carillon revêt une fonction principalement musicale. 

Alors que les carillons sont très présents dans le nord de la France,  celui de Châtellerault est quasiment le fruit du hasard. Il est installé en 1867 grâce à la volonté du curé de la paroisse, l'abbé Boislabeille, suivi dans son projet par des dizaines de paroissiens, qui financent par dons 44 des 50 cloches que compte alors le carillon ! 

Pour mener à bien ce projet, le curé Boisabeille fait appel à une famille d'ingénieurs et fondeurs de cloches installée au Mans : les Bollée. En matière de carillons, ils n'en sont pas à leur coup d'essai : quelques années auparavant, ils fondent celui de Châlons-en-Champagne, sur un principe assez similaire. Dans les deux cas, le carillon est alors avant tout destiné à être activé mécaniquement par un cylindre automatique, tel une boîte à musique géante, dont la mise en mouvement entraîne les marteaux qui frappent les cloches. Le cylindre était alors mû par l'horloge mécanique et produisait à heure fixe des mélodies "programmées". 

L'aventure ne s'arrête pas là puisque pour le carillon de Châtellerault, Bollée imagine pour la première fois un deuxième jeu, manuel celui-ci, mais très éloigné du principe du clavier à "coup de poings" traditionnel : friand de nouvelles inventions, il crée une "machine à carillonner", système de transmission de force qui permettait au carillonneur de jouer sur un simple clavier de piano ! Non content d'être alors l'un des trois plus grands carillons français, le carillon de Châtellerault devient aussi un modèle unique au monde par ce dispositif, malheureusement disparu en 1952. 

Bien que d'importants travaux sont à prévoir pour sa sauvegarde, le carillon Bollée impressionne toujours par sa monumentalité, la beauté de ses cloches, marquées de fins décors quasiment tous différents, la douceur des mélodies qui s'en échappent, à l'occasion des concerts donnés par les deux carillonneurs. Depuis 2017, un pas a été franchi pour sa mise en valeur puisque des visites guidées permettent désormais de le découvrir.

PROJET DE VALORISATION

Le carillon constitue un témoignage unique dans notre région où ce type d’instrument est rare. Sa restauration et celle de la tour qui l’abrite permettra de développer des animations originales : concerts de carillon, visites guidées, et même apprentissage et transmission, par le biais d’une master-class de carillon au sein du Conservatoire Clément Janequin.

ÉTAT DE PÉRIL

Les 2 tours, et en particulier la tour nord, présente de telles dégradations que sa structure ne pourrait pas supporter les vibrations du carillon s’il devait être restauré en amont.

NATURE DES TRAVAUX

- Restauration et/ou remplacement des éléments sculptés, bandeaux, modillons, corniche très dégradés ou disparus.
- Restauration et/ou remplacement des parements unis ou moulurés.
- Création de couvertines de protection en plomb.
- Création d'abat-sons.
- Restauration des menuiseries.
- Restauration en recherche de la couverture en zinc
- Restauration en recherche de la charpente.
- Restauration du vitrail

Carillon de l'église Saint-Jacques

Classé au titre des Monuments Historiques en 1980, le carillon demeure, malgré les importants travaux à réaliser pour sa sauvegarde , un instrument hors du commun. Il est d'ailleurs reconnu unanimement par la communauté des carillonneurs et campanologues français à la fois comme un très beau témoignage du savoir-faire technique et musical des Bollée et comme un instrument historique sans égal, dont la sauvegarde constitue un enjeu national. Le carillon est quasiment muet depuis 1988. A la restauration du carillon s'ajoute celle du bâti abritant le carillon, à savoir la tour nord de l'église, en très mauvais état. L'expert campanaire qui a étudié le carillon en 2017 a estimé que d'ici une dizaine d'années, peu d'éléments seraient encore à sauver, si ce n'est bien sûr les cloches. 

 

 VOCATION DU SITE

Carillon de l'église Saint-Jacques

Châtellerault est une ville moyenne touchée comme d'autres par un taux de vacances des commerces et des logements en centre-ville. De nombreux dispositifs ont été déployés pour redynamiser le centre ancien. Très récemment, la Ville a signé avec la Caisse des dépôts une convention Centre-Villes de demain permettant d'accompagner cette redynamisation, qui passe par de nombreux projets déjà en cours : aménagements des quais, aides à la rénovation des logements, aménagements de pôles d’attractivités comme l'ancienne manufacture d'armes, et réhabilitation du patrimoine : Saint-Jacques, situé sur le parcours des pèlerins de Compostelle, est l'une des rues anciennes les mieux préservées de la ville. Elle constitue donc un lieu de passage touristique, mais aussi un lieu de vie : plusieurs projets de restaurations permettront d'ailleurs dans les années à venir, d'y déployer des logements de qualité dans un édifice inscrit Monument historique. 

La restauration et la valorisation du patrimoine de cette ville, dont le territoire est labellisé Pays d'art est d'histoire, est l'un des nombreux maillons de la chaîne de cette attractivité du territoire, notamment du centre ville : posséder plusieurs patrimoines exceptionnels (manufacture d'armes, théâtre à l'italienne, carillon) est ce qui permet à la ville de se distinguer des autres, de développer un tourisme culturel de qualité tout en offrant aux habitants la fierté de leur ville.  

 

[[CP:86100]]

21/08/2020

laurent mastorgio

100 €

10/03/2020

1 250 €

23/12/2019

7 260 €

19/10/2019

Aurélie Muret

100 €

Pour que le carillon résonne ! :)

13/09/2019

230 €

09/08/2019

Benoît MORITZ

30 €

Charmante église visitée sur le chemin de Saint Jacques. Je garde un souvenir impérissable de la statue polychrome de l'apôtre, dont l'image m'accompagne.

31/07/2019

500 €

12/06/2019

laurent HERBRETEAU

20 €

11/06/2019

CHRISTOPHE CORNELIS

20 €

01/06/2019

13 160 €

Add a new comment

  • Fleur - 19/10/2019

    Pour que le carillon résonne... :)