Cookies help us delivering our services on https://soutenir.fondation-patrimoine.org. If you keep browsing this website, you are accepting our use of cookies for statisitic purpose and social network functionalities.

Close

Ecuries et remises de la maison natale de Colette à Saint-Sauveur-en-Puisaye

 

 Description

Lieu de naissance et des 18 premières années de vie de Colette, cette maison bourgeoise est un personnage à part entière de son œuvre, dès son 1er roman, Claudine à l'école (1900). Trois ans après sa parution, un lecteur, François Ducharne, la rachète et lui en offre l'usufruit. Elle la conserva jusqu’en 1950 : immobilisée par l'arthrose dans son appartement du Palais-Royal, elle dut se résoudre à la vendre. Ce n’est qu’en 2011, après une longue et difficile mobilisation et grâce au soutien d’artistes, qu’elle a été rachetée par une association, qui s’évertue depuis à la restaurer telle que Colette l’avait connue et décrite.

Les communs dits « écuries et remises », relevant d’une économie rurale, abritaient la laiterie, l’écurie et un grenier à fourrage. C’était un terrain de jeu pour Colette et ses frères.

Projet de valorisation 

Après d’importants travaux entrepris en 2014, la Maison a ouvert au public en mai 2016 et a accueilli depuis près de 60 000 visiteurs. Une riche programmation a été développé avec de nombreuses manifestations, largement consacrées à la place des femmes dans la littérature, les sciences, les arts, etc., tel le Festival international des écrits de femmes. 

Depuis l’ouverture du site, tout le village a retrouvé une vie plus intense : augmentation sensible de la fréquentation du musée communal et des nuitées en chambres d’hôtes et ouverture de trois nouveaux restaurants et de galeries. Un projet d’hôtel y est également en cours.

Les communs accueilleront une large partie des activités culturelles et pédagogiques de la Maison : conférences, concerts, projections, ateliers jeune public, etc., qui jusqu’à aujourd’hui se déroulent dans des lieux prêtés ou loués, souvent inadaptés.

 

 Etat de péril

   

L’édifice n’a pas été entretenu depuis de nombreuses années. Bien qu’incluse dans le projet initial, sa réhabilitation a dû être reportée, faute de moyens.

Aujourd’hui, sa structure est fragilisée. Le temps et les épisodes de fortes sécheresses ont accentué les désordres. Les fissures au niveau des murs porteurs se sont gravement élargies. La toiture s’est affaissée avec des chutes de tuiles, nécessitant une première intervention préventive avec une bâche.

Il menace de s’écrouler sur les jardins du haut et du bas, ce qui rendrait inaccessible une partie des espaces de visite.

 

 Nature des travaux

- Restauration du clos et du couvert : traitement et confortement de la charpente, reprise de la couverture, réfection des enduits et des menuiseries (fenêtres et volets) et renfort des structures ;

- Réhabilitation de l’intérieur : réfection des sols, enduits des murs, aménagements (cloisons, mobilier, etc.), électricité et plomberie.

 
 

[[CP:89520]]

No donation received yet - please donate!