En poursuivant votre navigation sur https://soutenir.fondation-patrimoine.org, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de navigation et vous permettre de partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Fermer

Renaissance des miroirs d'eau du Domaine de Méréville

 SOUTIEN

Ce projet a bénéficié d'une aide de la Mission Bern de 190 000 €.

 DESCRIPTION

Classé monument historique à la fin des années 70, le Domaine situé en limite Sud du département de l’Essonne, s’apprécie comme l’un des exemples les plus représentatifs et les plus remarquables de jardins pittoresques réalisés à la fin du XVIIIème siècle. En 1784, François-Joseph Bélanger, (le créateur de la "folie Bagatelle" pour le Comte d'Artois), dessine un jardin traversé par la Juine, intégralement détournée, afin de créer méandres, îles, lacs, grottes et cascades et agrémenté de ponts et de fabriques. En 1786, le peintre-paysagiste Hubert Robert, (qui a dessiné le Hameau de la Reine au Petit Trianon), poursuit l'aménagement du parc en créant de nouvelles fabriques. Il peint à plusieurs reprises ce domaine si romantique où Nathalie de Laborde, la "muse" de Méréville, vécut une passion avec Châteaubriand.  

Plusieurs propriétaires se succèdent. En 2000, le Département de l'Essonne acquiert le domaine. Cet ensemble de 58 ha a connu trois campagnes de restauration entre 2002 et 2015 qui ont permis l'ouverture au public d'une partie du jardin et de certaines fabriques.  

 NATURE DES TRAVAUX

Vers une perte des atouts du jardin : 

- toutes les scènes liées à l'eau, encore aujourd'hui présentes dans le site, sont menacées à moyen, voire à court terme, par la perte progressive des éléments du système hydraulique et de leurs caractéristiques (tracé des rivières et des pièces d'eau, effets visuels et sonores liés aux différents états de l'eau au fil de la promenade);  les lacs ne sont plus alimentés, la rivière anglaise est envahie par la vase.  

- les remaniements du tracé de la Juine et la présence d'ouvrages transversaux ne permettent pas à la rivière d'avoir une dynamique fluviale correcte. La restauration des hydrosystèmes nécessite une intervention humaine volontariste. 

Sans une intervention sur le site, le jardin historique risque de disparaître. 

 VOCATION DU SITE

Domaine de Méréville

La restauration des scènes historiques de ce jardin pittoresque fait partie d’une politique plus globale de mise en valeur du site par le Département de l’Essonne qui souhaite le réouvrir largement au public. Redonner sa splendeur du XVIIIe siècle au domaine de Méréville contribuera ainsi à le rendre plus attractif, en renforçant par ailleurs l’accueil du public (visites guidées, visites libres) avec également une programmation culturelle dynamique, en phase avec l’identité du site, et pourquoi pas autour de la thématique de l’eau.

[[CP:91660]]

* Seulement 6% de frais de gestion seront prélevés sur vos dons. Grace à son réseau régional et départemental, la FDP assure le suivi des projets, en garantissant la réalisation effective des travaux et leur qualité.

21/04/2019

Sigrid MAILLARD

100 €

15/04/2019

MEREDITH DOMON

100 €

05/02/2019

Dons anonymes

50 €

09/01/2019

50 €

03/01/2019

Dons anonymes

120 €

27/12/2018

Dons anonymes

50 €

20/12/2018

Khévin Beaugendre

1 €

Modeste contribution, néanmoins le cœur y est pour vous soutenir dans la mission de redorer notre patrimoine culturel. Merci.

21/11/2018

Fondation patrimoine

501 €

20/11/2018

jocelyne devillard

50 €

11/11/2018

100 €

Laisser un message de soutien