Cookies help us delivering our services on https://soutenir.fondation-patrimoine.org. If you keep browsing this website, you are accepting our use of cookies for statisitic purpose and social network functionalities.

Close

Cuivrerie de Cerdon (Ain)

 INTÉRÊT PATRIMONIAL

La cuivrerie de Cerdon (Ain) est une des dernières de France et probablement d’Europe qui ait fonctionné jusqu’en 2010 sur son site d’origine. Charles-Eugène Main ouvre sa propre fabrique de cuivre en 1854, aidé de ses trois fils. Spécialisés dans la production de plateaux de balance, ils créent aussi les premières tables sur banque métallique pour le dévidage des cocons servant à la filature de la soie. Leurs savoir-faire se développent et s’étendent bien au-delà des frontières de la France, notamment au Japon.

 PROJET DE VALORISATION

Propriété du Département de l'Ain depuis mars 2018, un projet architectural et scénographique est en cours de réalisation pour transmettre cet héritage au public.

La situation actuelle des machines dans les bâtiments permet la création d’un parcours historique et chronologique relativement cohérent. Chaque espace correspond ainsi à une période donnée de la cuivrerie et en restitue l’ambiance via les machines. Les machines et outils liés à la production occuperont une place centrale dans la présentation et la compréhension du lieu. Des dispositifs de réalité augmentée, de restitution de décors et divers procédés audiovisuels viendront à l’appui d’une scénographie innovante. La visite sera ainsi accessible à tous.

 ÉTAT DE PÉRIL

Les différents matériaux de la toiture sont très altérés et n’assurent plus l’étanchéité à l’eau. La structure métallique du bâti de la forge nécessite des interventions de remplacement et de consolidation locale et un traitement anticorrosion générale. La structure de la dalle est très corrodée et l’état très dégradé des IPN les rend mécaniquement incompétentes. La structure métallique du foyer est très oxydée, elle doit être remplacée. Les trois roues à aube doivent être ramenées en atelier afin d’effectuer des réparations locales. L’aqueduc est hors d’usage et doit être entièrement remplacé à neuf.

 NATURE DES TRAVAUX

Le projet vise à demeurer au plus près de la réalité architecturale, urbaine et paysagère du site. C'est pourquoi les bâtiments seront rénovés en respectant leur histoire et traces archéologiques.

- Restauration du moulin d'origine, datant du XVIIIe siècle : rénovation des machines et rouages ainsi que des installations hydrauliques (forge à 6 foyers, trois roues à aube avec leurs conduites d'amenée, etc.) ;
- Mise en accessibilité du site ;
- Construction d'un nouveau bâtiment afin de mieux recevoir les visiteurs et leur proposer un espace d'accueil, une boutique de vente, des sanitaires et un espace d'animation.

Seule la 1ère tranche fait l’objet d’une demande de soutien au titre de la Mission.

[[CP:01450]]

02/01/2020

Marie-Pascale Lelong

20 €

31/12/2019

FRANCOISE DAGAND

200 €

31/12/2019

Michel Bal

100 €

29/12/2019

50 €

Il faut sauver la Cuivrerie de Cerdon ! En espérant beaucoup d'autres dons !!

29/12/2019

DOMINIQUE LOUEE

20 €

Pour que les sites industriels anciens et de qualité survivent.

29/12/2019

Christine Dumon

50 €

Hâte de découvrir le site

29/12/2019

Martine Sollacaro

10 €

29/12/2019

Madeleine JACQUET

100 €

Bravo pour la sauvegarde de ce site que nous avons si souvent visité, en groupe ou en famille

28/12/2019

Gérard JACQUET

500 €

La cuivrerie de Cerdon est un site exceptionnel qui mérite d'etre sauvé et connu du plus grand nombre. Bravo.

26/12/2019

545 €

Add a new comment

  • Jeanny - 30/11/2019

    Cette remise en état et sa valorisation pédagogique doivent absolument se faire, c'est un endroit rare. Si toutes les personnes/familles qui se sont précipitées lors de son ouverture exceptionnelle la journée du 16 nov 2019 donnaient quelques euros pour sa conservation et sa réouverture au public, ce serait vraiment bien.
  • Nicolas - 31/08/2019

    Le repoussage sur métaux est un métier spectaculaire qui gagne à être connu car en voie de disparition.
    Merci d'avoir préféré sauvegarder ce patrimoine plutôt que de le faire disparaître.
  • Mme Dalle - 27/06/2019

    Je connais cette fonderie pour l’avo Visite
    C’est Bien , de la rénover
    Bravo