En poursuivant votre navigation sur https://soutenir.fondation-patrimoine.org, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de navigation et vous permettre de partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Fermer

Château de Ricquebourg

Château de Ricquebourg

 
Attention, ce projet ne fait pas l'objet actuellement d'une campagne d'appel aux dons.
Vous pouvez toutefois soutenir la Mission Patrimoine ou un autre projet de celle-ci.
découvrir

 DESCRIPTION

Situé à moins de 100 kilomètres et environ une heure de PARIS, à 30 minutes d’AMIENS et COMPIEGNE, et à 5 minutes d’une sortie autoroutière, la commune de RICQUEBOURG est un paisible village de la vallée du MATZ dans le Pays des Sources. Le bourg voisin, à quelques centaines de mètres, est RESSONS sur MATZ.  

Au milieu de 44 hectares de prairies, bois, étangs, rivière et sources, dans un écrin de verdure, se trouve le château de RICQUEBOURG (présentation plus complète : cf. “Bienvenue au château“ et "Plan de situation" en annexe). 

L’odyssée du château de Ricquebourg est celle d’une région tourmentée par les guerres . 

Le château de Ricquebourg fut construit en 1712 sur pilotis au milieu d’un étang, sur les vestiges d’une forteresse ruinée (Ricquebourg en ancien français signifie forteresse puissante), par un dénommé Thomas RIVIE, dont l'histoire ressemble à un conte de fées : parti de simple aide-maréchal ferrant, celui-ci, après avoir sauvé le cheval préféré de Louvois, ministre du Roi Soleil, obtint la fourniture exclusive de chevaux pour l'artillerie royale, qu'il éleva à Ricquebourg ; anobli, avec la charge de secrétaire du roi, il devint « le Grand Rivié ».  

Après la Révolution, le château,  bien national, changea plusieurs fois de propriétaire . 

A la fin du XIXe siècle, une famille issue de la révolution américaine, la famille RIDGWAY, l'agrandit et aménage un jardin paysager à l’anglaise, l’écrin actuel du château . 

L’année 1914 marque l’épisode de « la chasse von Kluck » avec les tribulations du baron éponyme (cf. L’ILLUSTRATION du 21 août 1927) : commandant l’invasion allemande par le nord, ce général en chef devait en août 1914 poursuivre sur sa lancée et envahir PARIS ; mais comme il avait lui-même prévu de le faire, il s’arrêta au château pour chasser le cerf, ce qui offrit aux troupes anglaises un répit pour se ressaisir.  Après avoir été commandement allemand puis français, hôpital aussi, le château est partiellement détruit en novembre 1918, la ligne de front passant à l'extrémité du parc.  Son propriétaire , bouleversé par la mort de son fils à la grande guerre , cède la chapelle au village et quitte la propriété . 

La bâtisse est reconstruite en 1925, mais sur un seul niveau, sous la forme d'un Trianon. Heureuse initiative qui a donné au château sa singularité et son caractère actuel , plus accessible ,   plus élégant : un pavillon "posé sur un miroir d'eau, comme un petit morceau de Versailles au pays de Compiègne et de Chantilly " ( A.S Flament, projet d’article pour le magazine  PAYS DU NORD).  

Entre les deux guerres, Ricquebourg devient un lieu prisé de fêtes et d’extravagances, entre PARIS et BRUXELLES : Monsieur LESQUANDIEU, parfumeur à PARIS, y installe des laboratoires et élabore « la reine des crèmes » qui fait fureur dans le monde entier ; on y circule en voiturette électrique, on y donne des concerts sur des plateformes sur l’eau ;  on y élève aussi, dans un haras installé dans la ferme du domaine, des chevaux de course qui s’illustrent, par exemple, au prix de Rome ; on y installe encore une drôle d’usine pour retraiter l’argent des films cinématographiques … 

Pendant la seconde guerre mondiale, le château devient un camp de repos pour gradés américains...  

Les propriétaires se succèdent ensuite jusqu’en 1954, année où la famille CAMBIE, propriétaire actuel, installe dans le domaine un élevage de charolais ; les lieux redeviennent alors un paisible lieu d’élevage, comme initialement avec les chevaux de Thomas Rivié ! 

 

 NATURE DES TRAVAUX

Château de Ricquebourg

De nombreux éléments ont été relevés par Mme COUTAND-VALLEE, Architecte des Bâtiments de France, Adjointe au Chef du Service Territorial de l’Architecture et du Patrimoine de l’OISE, lors d'une visite sanitaire effectuée le 10/7/2015 (cf. en pièce jointe le bilan sanitaire du 10 juillet 2015)  

Depuis cette visite, afin de sauvegarder différents éléments et sur le conseil de Mme COUTAND-VALLEE, plusieurs interventions ont déjà été effectuées en urgence :  

- sur le pont et le perron arrière qui menaçaient de s’écrouler, 
- sur les terrasses avant,
- et divers travaux d’étanchéité.

Mais dans l’ensemble, les désordres se sont aggravés. Ainsi : 

Les fondations du bâtiment sur pilotis sont à maintenir immergées afin d'éviter tout problème structurel et assurer la pérennité de l'ouvrage ; le mécanisme des vannes de l'étang qui gèrent cet équilibre a été remis en état de fonctionnement, mais toute la maçonnerie est en train de tomber.  

- Or une difficulté nouvelle est apparue, l’Agence de l’eau souhaitant dans le cadre de la renaturation de la rivière LE MATZ en supprimer les vannes alors que, comme le constate le rapport sanitaire de l’ABF, « le projet de renaturation et de gestion du réseau hydraulique présente dans ses orientations actuelles un danger pour le château de Ricquebourg. Sa structure sur pilotis est menacée si les flux hydrauliques ne sont pas maintenus en l’état (…) ou restaurés dans leur disposition d’origine ». 
- Au rez-de-chaussée, des remontées capillaires préoccupantes nécessitent des interventions rapides sur le bâti, à l’intérieur comme à l’extérieur ( purge des joints et revêtements ciment, etc ).
- Au niveau du toit, la quasi-totalité des balustres des rampes menacent de tomber et présentent un danger. Cela génère de plus des infiltrations d’eau pluviale. 
- Les arches du pont avant menacent de s'écrouler. 

 

 VOCATION DU SITE

Château de Ricquebourg

Le château fait partie de l’histoire du village et ne doit pas rester caché derrière ses murs, mais au contraire être un élément dynamisant, participant activement à l’activité culturelle d’un territoire en développement. 

Ainsi, avec le concours de l’association  « Société des Amis du Dmaine de Riquebourg » (association loi 1901), d’une part,  et en collaboration avec la Communauté de Communes du Pays des Sources, d’autre part, plusieurs initiatives ont été engagées depuis 3 ans, visant à ouvrir les lieux au public, à mettre en valeur le château, et donc à le faire vivre !  

Cependant, afin de pouvoir ouvrir les lieux en toute sécurité et donc en toute sérénité, nous avons préalablement demandé la visite sanitaire et le conseil de l’Architecte des Bâtiments de France en 2015, et le conseil la Fondation du Patrimoine en 2016.

[[CP:60490]]

* Seulement 6% de frais de gestion seront prélevés sur vos dons. Grace à son réseau régional et départemental, la FDP assure le suivi des projets, en garantissant la réalisation effective des travaux et leur qualité.

Pas encore de donateur sur cette page de collecte

Laisser un message de soutien

  • Pascale Coulon - 04/11/2018

    Un joyau dans un magnifique écrin de verdure
    J’aurai tellement aimé pouvoir l’admIrer de plus près
    À quand la prochaine date d’ouverture aux passionnés ?
  • Frederic LEFEVRE - 01/09/2018

    Quel splendide monument !
    Qu'attend t'on pour ouvrir ce site aux dons ?