Cookies help us delivering our services on https://soutenir.fondation-patrimoine.org. If you keep browsing this website, you are accepting our use of cookies for statisitic purpose and social network functionalities.

Close

Château de Pagax à Flagnac

 

 

 Description

Partie intégrante du patrimoine de l'ancienne maison de Montarnal, qui passa par héritage en 1465 dans celle de Moret, ce château est originellement un édifice féodal composé de quatre tours cylindriques massives à ses angles. Peu de temps avant la Révolution, il est vendu au sieur Brunet. Déjà propriétaire du château de Privezac à quelques lieues de Pagax, il s’est confronté aux paysans locaux lorsque la fronde montait dans les campagnes. Alors, en 1789, pour éviter le même scénario au château de Pagax, il brûla lui-même ses titres féodaux et décapita les tours du château pour éviter sa mise à sac. Cette période marqua le début du déclin du château. Habité jusqu'au début du XXe siècle, il est vendu aux enchères en 1925, acquis par un agriculteur local. Puis laissé à l'abandon, il tomba à l'état de ruine jusqu’à son acquisition par le propriétaire actuel en 2005.

Projet de valorisation

La restauration du château doit permettre une ouverture au public et l’organisation de manifestations culturelles. En 2018, une nouvelle étape a été franchie avec la création de l'association locale des Amis du Château de Pagax. Pour 2020, le projet est de créer un « parcours commenté » faisant le tour du château, afin de permettre au public – habitants de la région et touristes de passage - de le découvrir tout au long de l'année. L’édifice contribuera ainsi au dynamisme du territoire.

 

 Etat de péril

      

La tour de l'escalier, élément emblématique du château, s'est effondrée en partie en mars 2019, avant d’être récemment sécurisée. Aujourd’hui, c'est la tour Sud-Est qui est fragile, en raison d’une fissure importante qui menace sa pérennité. Parallèlement, la façade Renaissance accolée à cette tour doit être consolidée. En effet, si cette tour Sud-Est s’effondrait, elle entraînerait avec elle la partie attenante de cette façade. La tour Sud-Ouest, dépourvue de toiture, nécessite également d’être préserver de l’usure du temps.

 

 Nature des travaux

- Tour Sud-Est : reconstitution de trois planchers en bois de chêne sur lesquels sera coulée une chape béton avec des croix de Saint-André en acier ; le tout sera à nouveau recouvert d'un plancher chêne. L'arase du sommet de la tour sera reconstruite, avec reprise des corbeaux existants et complément des corbeaux manquants ;
 
- Partie Est de la façade Renaissance : remplacement de certains éléments dégradés et menaçants des fenêtres à meneaux, réfection de l'encorbellement, restitution du parapet du mâchicoulis et consolidation de l’ensemble avec injection de coulis de chaux ;
 
- Tour Sud-Ouest : pose d'une charpente définitive en chêne avec une couverture provisoire en zinc.
 
 
Je soutiens cette collecte
 
 

[[CP:12300]]

No donation received yet - please donate!