Cookies help us delivering our services on https://soutenir.fondation-patrimoine.org. If you keep browsing this website, you are accepting our use of cookies for statisitic purpose and social network functionalities.

Close

Château de Nontron - Pôle expérimental des métiers d’art à Nontron

 

 Description

Du château initial, une maison forte du VIIIe siècle, il ne reste que les salles voûtées en rez-de jardin. Deux incendies ont réduit le reste en cendres. Racheté et rebâti en 1751 par Jean-Charles de Lavie, conseiller du Roi et président au Parlement de Bordeaux, le château de Nontron brûla encore une fois, en 1878. C'est lors de cette ultime reconstruction que le grand comble actuel à la Mansart, couvert d’ardoises, fut édifié. Devenu en 1944 Site d'intérêt pittoresque, le château fut reconverti en Musée du jouet et de la poupée de 1980 à 2003. Acquis par la commune en 1984, c’est aujourd'hui le Pôle expérimental des métiers d’art de Nontron et du Périgord Limousin qui en occupe le rez-de-chaussée.

Projet de valorisation

Le Pôle expérimental des métiers d’art (PEMA) soutient le développement économique et culturel des métiers d’art. Il organise des événements : expositions, salons, rencontres, stages, etc., qui permettent de sensibiliser tous les publics aux métiers d’art et au design. Près de 16 000 visiteurs par an, dont plus de 90 classes, y sont accueillis. Ses actions concernent plus de 150 professionnels des métiers d’art chaque année. Le projet de réaménagement du château permettra de profiter de la dynamique du PEMA pour augmenter l'attractivité du territoire. Les travaux permettront notamment d’accueillir les différents publics dans des conditions optimales et d’installer sur un même site des activités pour l’instant réparties sur trois lieux à Nontron (expositions, ateliers, réunions/formations, résidences de designers, boutique, Espace Lames et Métaux, réserves). Le Pôle sera un véritable lieu ressource pour les professionnels des métiers d’art du territoire et pourra les réorienter vers les différents partenaires.

 

 Etat de péril

La détérioration du château s’accroît et pourrait rapidement mener à sa ruine. Il représente un danger pour le public tant par son état interne (fragilité des planchers, instabilité des fenêtres et huisseries, etc.) que externe (maçonneries, abords endommagés, etc.). Les toitures sont très endommagées : effritement des ardoises et instabilité des corniches. Les fuites engendrent un pourrissement des planchers et charpentes. La dégradation des façades induit un risque de chutes de pierre. Les menuiseries sont très dégradées et beaucoup condamnées (une fenêtre est tombée en janvier 2019).

 

 Nature des travaux

- Tranche 1 : restauration urgente pour une mise hors d’eau et d’air ;
 
- Tranche 2 : réaménagements intérieurs (niveaux 0 et 1) des espaces accessibles au public (espace de visite/exposition, boutique, amélioration du parcours de visite), des caves (espace chaudière) et combles (réserves) ;
 
- Tranche 3 : réaménagements intérieurs (caves et combles), abords et annexe et amélioration des niveaux déjà réaménagés.
 

[[CP:24300]]

09/10/2020

Jocelyne LANDRIN

300 €

04/09/2020

700 €

01/09/2020

2 145 €