Cookies help us delivering our services on https://soutenir.fondation-patrimoine.org. If you keep browsing this website, you are accepting our use of cookies for statisitic purpose and social network functionalities.

Close

Château de Montépilloy

 

Abbaye de Saint-Martin-aux-Bois

 
Je soutiens cette collecte

 

 SOUTIEN

Ce projet a bénéficié d'une aide de la Mission Bern de 43 000 €.

Aujourd'hui grâce à la collecte, le 1er palier de financement est à plus de 80%. 
 

 DESCRIPTION

Premier fait notable sur le plan historique : une des premières tours circulaires du domaine royal est celle de Montépilloy. Edifiée en 1180-1190 par Guy Le Bouteiller de Senlis, au 12ème siècle, sous le règne de Philippe-Auguste, cette tour, de ses 35 mètres de hauteur, domine une butte. Suivent, dès le début du 13ème siècle, une enceinte décagonale et un châtelet d'entrée.  

La forteresse est renforcée au 14ème siècle (suite à la Grande Jacquerie en 1358) et durant la guerre de Cent Ans au début du 15ème siècle, par ses possesseurs successifs : Enguerrand VII de Coucy ; le connétable Olivier de Clisson ; Guillaume le Bouteiller, chambellan de Louis 1er d’Orléans – qui sont tous des acteurs politiques majeurs de l’époque. Le puissant donjon est doté de plusieurs ponts-levis, enjeu de la guerre civile entre partisans Bourguignons et Armagnacs.  

En 1429, au retour du sacre de Charles VII à Reims, eurent lieu les « journées » de Montépilloy les 14, 15 et 16 aout 1429. Selon les chroniques de l’époque, c’est la seule bataille où Jeanne d'Arc fut à la tête du commandement de l'armée royale aux côtés du roi, face à la coalition des Anglo-Bourguignons dirigée par le régent Bedford.  

Peu après, vers 1431, le château fut démantelé au moyen de fourneaux de mines, ce qui donna au donjon son profil de ruine toujours actuel.  

Ensuite, sans être une résidence seigneuriale, le château conserva une vocation défensive, administrative et économique jusqu'au 17ème siècle, et continua d’être intimement lié à plusieurs grandes figures de l’histoire de France. 

Ainsi, il fut successivement transmis depuis le 16ème siècle aux personnalités suivantes : Bertrand de La Tour d’Auvergne comte de Boulogne ; Antoine et Jean de Chabannes comtes de Dammartin ; puis le lignage des Montmorency : d’abord Guillaume, puis Anne « le Grand Connétable », auquel succède Henri (le château est pris et incendié par la Ligue durant les guerres de Religion). Le château sera ensuite confisqué au fils d’Henri de Montmorency en 1632 au profit de Louis XIII à l’instigation de Richelieu ; restitué à leur neveu dit « le Grand Condé » après sa victoire en 1643 à Rocroi ; confisqué durant la Fronde au profit de Louis XIV, puis restitué aux Condé, premiers princes du sang.  

À partir du 18ème siècle, le château est devenu une ferme seigneuriale, mais la tour de toute sa hauteur, avec sa magnifique gargouille, demeure emblématique du pouvoir seigneurial. Confisqué à la Révolution, il sera mis en vente par adjudication en tant que Bien National. 

Aujourd'hui, grâce aux vestiges du château et de sa tour maîtresse émergeant des bois environnants, le village de Montépilloy se distingue aisément, au sud du département au milieu des champs. Il est un lieu singulier, bien connu des habitants de la région, qui interpelle et suscite la curiosité de nombreux visiteurs de passage. Pour toutes ces raisons, et parce qu’il est à lui seul un condensé de l’Histoire de France, son passé exceptionnel mériterait d’être mieux valorisé et partagé.  

 

 NATURE DES TRAVAUX

Abbaye de Saint-Martin-aux-Bois

Longtemps, ces bâtiments porteurs d'histoire n'ont jamais fait l'objet d'aucun travaux de sauvegarde ou de restauration. Leur usage progressif comme bâtiments agricoles, adapté aux productions diverses au cours des siècles, a limité leur utilisation comme carrière de pierres.  

A ce jour de nombreux  vestiges ont absolument besoin d’être restaurés, comme l’ancien logis 13ème-14ème ou encore le châtelet d'entrée, qui présentent des risques d’effondrement, ce qui rendrait inaccessible la cour intérieure du château au centre de laquelle se dresse la tour maîtresse. Ces vestiges et notament ceux de la tour, s’ils ne font pas l’objet de travaux, s’effondreront à défaut de consolidation, alors que la tour du château de Montépilloy a paru suffisamment importante à Viollet-le-Duc, pour qu’il y consacre (dans l’article intitulé « Tour » de son Dictionnaire) un texte p. 131-136, et des illustrations fig. 43-44-45 correspondant à celles de Montépilloy. 

Les objectifs des travaux :
1. Aménager les dépendances pour créer un lieu d’accueil et de vie.
Il est impératif pour le projet d'avoir un camps de base pour pouvoir développer les activités.
Une partie des dépendances seront donc dédiées au développement d'espace de réception, de travail et d’accueil des visiteurs.
Et plus particulièrement les élèves des établissements scolaires dans le cadre d'atelier d'éveil au patrimoine.

2. Sécuriser le château pour permettre l'accès au grand public et aux événements.

Les paliers de financement :
Palier 1 : 10 000 € ; 
Cette somme permettra de financer les premiers travaux d'urgence sur les maçonneries de la grange adossée à la courtine médiévale Nord.
Les angles, appareillés en « besace », demandent une attention particulière. 

Palier 2 : 20 000 € ; 
qui permettront de financer également la restauration de la toiture dite « en bâtière » (toit à deux versants opposés et à pignons découverts, en forme de bât), constituée de la charpente, ensemble triangulé (ferme) de type à arbalétriers et entraits, le tout assemblé par des tenons et des mortaises, ainsi que de la couverture avec des tuiles...

Palier 3 : 45 000 € ; 
qui permettront de financer la restauration du puits médiéval (environ 80m de profondeur) et du jardin... 

 

 VOCATION DU SITE

Abbaye de Saint-Martin-aux-Bois

Indépendante des propriétaires, mais oeuvrant dans la même direction, une association des amis du château, dénommée Armorial, a été constituée en 2014, avec pour objet de contribuer à la sauvegarde, à la restauration et à la mise en valeur du château de Montépilloy.

La vocation de l’association est d’en faire un lieu d’accueil à vocation sociale permettant d’y organiser des animations et formations dont l’objectif est l’échange de toute forme de savoirs (culturel, artistique, artisanal, paysage et art floral, multimédia/photo, cinéma , son, informatique, etc...). Pour permettre à l’association Armorial de réaliser son objet social, les propriétaires se sont engagés à mettre à disposition les locaux qui pourraient etre restaurés (ancien logis 13ème-14ème, courtine à machicoulis avec ancien logis 15ème et tour « neuve » 15ème) en vue d’y présenter les objets des découvertes archéologiques et historiques que réserve encore le site.

En outre, la réhabilitation et l’aménagement de certains des bâtiments à usage de dépendances permettraient à l’assocation Armorial de réaliser enfin l’un de ses objectifs consistant à accueillir les éléves des établissements scolaires dans le cadre d’atelier d’éveil au patrimoine. 

[[CP:60810]]

No donation received yet - please donate!

Add a new comment

  • Hugon - 30/10/2019

    Je soutiens la sauvegarde de ce magnifique patrimoine médiéval.