Cookies help us delivering our services on https://soutenir.fondation-patrimoine.org. If you keep browsing this website, you are accepting our use of cookies for statisitic purpose and social network functionalities.

Close

Château de Jarnosse

découvrir

 INTÉRÊT PATRIMONIAL

Le cartulaire de Saint-Chaffre du Monastier, sous l’Abbatiat de l’abbé Guillaume III (1074-1086), renferme une pièce décrivant un différend entre les moines de Charlieu, en possession d’une charte des seigneurs du lieu, et les chanoines de Saint-Pierre de Mâcon. Il s’agit actuellement du plus ancien texte connu qui fait état de la présence d’une seigneurie sur les terres de Jarnosse. Le château a une histoire s’étendant sur près de mille ans. Fortification chargée de la surveillance du Grand Chemin Français qui reliait Paris à Lyon, demeurent sur ses façades des bouches à feu, meurtrières et archères, avec la présence d’échauguettes.

 PROJET DE VALORISATION

Aux côtés du propriétaire, l’association de sauvegarde du château de Jarnosse - Mémoire - Patrimoine - Paysage, qui compte plus de 70 adhérents à ce jour, s’intéresse aux recherches historiques déjà très fournies donnant des informations sur la présence de cette seigneurie avant 1074. Elle réfléchit aussi à l’animation future et aux différentes possibilités d’accès à cette demeure pour l’organisation de manifestations adaptées à sa configuration. Ses surfaces permettent en effet de l’ouvrir largement au public et l’objectif est de le faire le plus régulièrement possible. La création d'un jardin Renaissance qui sera partagé et ouvert à tous, toute l'année est à l'étude, après le déblaiement des fossés.

 ÉTAT DE PÉRIL

Des mesures conservatoires urgentes sont à entreprendre. Les charpentes et la couverture du logis ont été abattues en 1912 et celles de la tour dans les années 1955-1960. Il reste les élévations de près de la moitié du château dans son contour, avec des archères, bouches-à-feu, échauguettes et autres éléments encore en place. Cette propriété privée d’époque Renaissance, en déshérence depuis des décennies, est dans un état de délabrement avancé.

 NATURE DES TRAVAUX

Des bénévoles et salariés de l’association ont participé en juillet-août 2018 aux interventions de débroussaillage et premiers nettoyages intérieurs : évacuation de plus de 140m³ de déblais et curage des éboulis, soit plus de 30t de gravats sur les planchers intérieurs.
Avant les destructions irréversibles par humidification prolongée et effondrements des maçonneries restantes, des mesures conservatoires et urgentes de confortement sur le logis et sa galerie, mais aussi sur la tour, vont être entreprises :
- Reprises de maçonneries de pierres et linteaux (T1) ;
- Restitution des fenêtres à meneaux de la galerie ;
- Restauration des baies d’ouverture du logis ;
- Stabilisation des façades par la restauration et restitution des planchers à la française. 

[[CP:42460]]

Add a new comment