Cookies help us delivering our services on https://soutenir.fondation-patrimoine.org. If you keep browsing this website, you are accepting our use of cookies for statisitic purpose and social network functionalities.

Close

Château de Forges

 

 Description

Le Domaine de Forges est composé d’un grand château du XVIIIe siècle et de communs, sur 12 ha de pâturages, bois et vergers. Propriétaire du château en 1873, Jules Guichard, président de la Compagnie universelle du Canal de Suez, fait ajouter deux ailes et laisse ses initiales sur le fronton triangulaire de la partie centrale. Pendant la première Guerre mondiale, l’édifice est transformé en hôpital auxiliaire par sa fille, Présidente de l’Union des Femmes de France, association constituante de la Croix Rouge. Marie Curie y fait plusieurs séjours pour y faire des radiographies. En 1949, l’Institut de l’Assomption en hérite, à condition qu’il serve de cadre à une œuvre éducative. Un pensionnat est ouvert en 1950, suivi de maternelle, collège, lycée général puis d’enseignement horticole professionnel. Ces établissements ferment leurs portes en 2016. En 2018, l’Institut les met à disposition du Campus de la Transition, qui renoue avec la tradition éducative.

Projet de valorisation

Le Campus de la Transition est une association dédiée à la formation à l’écologie : penser de nouveaux modèles de développement pour relever les défis énergétiques, climatiques, environnementaux et sociétaux contemporains et revisiter l'enseignement académique au prisme des enjeux écologiques en proposant à des étudiants ou professionnels des séjours intensifs et immersifs où ils pourront découvrir les nouveaux savoirs sur ce sujet et acquérir de nouvelles compétences. L’activité du Campus se déploie à trois niveaux complémentaires : un centre de formation et de recherche universitaire, un éco-lieu et des activités pour accélérer la mise en transition des habitants et élus du territoire, telles des journées découvertes et thématiques ou l’accueil de scolaires.

 

 Etat de péril

   

Le château présente de nombreuses dégradations des maçonneries, toiture et façade, causant des problèmes d’étanchéité à l’eau et l’air :

- Croisées, fenêtres et portes-fenêtres anciennes et fortement dégradées au niveau des bois et quincailleries ;

- Poteaux et linteaux des lucarnes en bois dans un état de dégradation avancé ;

- Enduits en pierre des façades présentant des fissures et décollements, responsables d’infiltrations à l’intérieur ;

- Ardoises du toit anciennes et fortement dégradées (cassées ou décrochées), notamment au niveau des noues, arêtiers, jonctions avec les souches de cheminées et émergences en toiture ;

- Maçonneries des balcons laissant s’infiltrer les eaux de pluie, causant la dégradation des renforts métalliques maintenant les ouvrages.  

 

 Nature des travaux

Il s’agit de mettre l’édifice hors d’eau et d’air dans un souci de performance énergétique et environnementale :

- Tranche 1 : remplacement à l’identique des menuiseries des trois niveaux (146 fenêtres et 4 portes anciennes) (dont une partie en chantier d’insertion) ;

- Tranche 2 : réfection complète des couvertures et gouttières, ravalement des souches de cheminée et mise en place de protections sur les couronnements ;

- Tranche 3 : ravalement des façades avec isolation thermique par l’extérieur, pose d’une nouvelle peau de façade par enduit, mise en œuvre de protections horizontales en zinc sur les parties saillantes (appuis, bandeaux, balustrades, etc.), tables en plomb au niveau des balcons et remplacement des descentes d’eaux pluviales en fonte.

 

[[CP:77130]]

20/09/2020

Eric Vincent

50 €

19/09/2020

Paul Le Rochus

50 €

17/09/2020

Caroline Guichard

50 €

14/09/2020

Ginette NAUDIN

50 €

11/09/2020

Christelle ELISÉ

20 €

06/09/2020

Pascale VINCENT

50 €

04/09/2020

34 662 €