En poursuivant votre navigation sur https://soutenir.fondation-patrimoine.org, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de navigation et vous permettre de partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Fermer

Château de Bouteville

Château de Bouteville

 DESCRIPTION

Au coeur de la région de grande Champagne (1er cru du cognac), le château de Bouteville domine la plaine et les vignes. Occupée dès l’époque gallo-romaine pour sa position dominante, la colline est fortifiée au milieu du IXème siècle par les premiers comtes d’Angoulême pour se protéger des incursions Viking. 

La forteresse sera reprise pendant la guerre de Cent ans par les français en 1392 puis rasée. C’est Jean d’Angoulême, dit le bon comte Jean et grand-père de François 1er, qui terminera la construction d’un nouveau château. En 1540, la Seigneurie de Bouteville est engagée (*) à Claude de Montmorency. Bien qu’ils ne soient restés à Bouteville qu’une dizaine d’années, les Montmorency vont imprégner la mémoire de Bouteville en prenant le nom de Montmorency-Bouteville. 

Au XVIème siècle, le château sera de nouveau un site stratégique que se disputeront catholiques et protestants. Lui aussi terminera le siècle en ruines. En 1593, la Seigneurie de Bouteville est engagée (*) à Bernard Béon du Massés, gouverneur général de l’Aunis, Saintonge, Angoumois et Limousin. Plutôt que de relever l’ancienne forteresse, il fait construire le château actuel dans un style propre à l’Angoumois. 

C’est un château d’agrément mais qui présente encore quelques éléments de défense : ponts-levis, échauguette, meurtrières. La construction s’achève en 1624. Les Béon du Massés Luxembourg occuperont Bouteville pendant plus de 130 ans. En 1726, la Seigneurie est à nouveau engagée à Henri de Bruzac Hautefort, conseiller du roi. Il réalise de nombreux travaux de modernisation du château : suppression des ponts-levis, de l’échauguette, reconstruction de l’aile d’habitation au nord et de l’aile des communs à l’ouest. Par la suite, la gestion du domaine est confiée aux fermiers qui attachent peu d’importance à l’entretien du château, d’autant plus qu’en 1773, le comté d’Angoulême et la Seigneurie de Bouteville tombent dans l’apanage du comte d’Artois, frère de Louis XVI.

Ce n’est qu’en 1787 que le comte d’Artois prend possession du domaine, le château est déjà en très mauvais état. D’importants travaux sont entrepris dès 1788 mais le Comte d’Artois part en exil en juillet 1789 et le château est réquisitionné comme bien national en 1791. En 1793-1794, il sert de prison pour plus de 300 prisonniers de guerre en majorité espagnols. En 1803, il est vendu comme bien national à Antoine Marcombe, marchand à Angoulême. Pendant tout le XIXème siècle, la famille Marcombe vend les pierres du château: macarons du crénelage, gargouilles, œil-de-bœuf, cheminées, etc. Les plus belles pièces serviront à embellir le château de Bourg-Charente et le logis de Flaville.

Le XXème siècle voit aussi son lot de dégradations, mais le 28 Février 1984, le château est classé monument historique. Il sera donné par son propriétaire pour le franc symbolique à la commune en Avril 1994. 

(*) Engagement : Acte par lequel le roi de France concédait à un engagiste des terres du domaine royal. (Larousse)

Château de Bouteville

 

 NATURE DES TRAVAUX 

Tour sud : dégradation importante de la maçonnerie de la base de la tour, risque d’écroulement du pan sud.

Aile nord : risque d’écroulement de l’extrémité ouest enlierrée du bâtiment, risque de  chute de linteaux des ouvertures, disparition des aménagements intérieurs, couverture provisoire en Everit.

Aile ouest : risque d’écroulement de l’extrémité sud enlierrée du bâtiment, mur ouest partiellement détruit, extrémité nord détruite, amorce du porche instable, absence de couverture.

Aile sud soubassement : risque de déstabilisation du mur est en élévation de la cheminée, risque de déstabilisation du mur extérieur sud, risque de disparition des aménagements intérieurs du sous-sol, absence de couverture.

Aile Est : dégradation générale des maçonneries, sols et peintures murales, absence de certaines menuiseries, absence de la cheminée monumentale.

La Communauté de communes de la Région de Châteauneuf a effectué il y a quelques années des travaux sur l’aile Est : réfection de la charpente et de la couverture, changement de menuiseries, restauration du pont et du portail. En 2018, la Communauté d’agglomération va effectuer plusieurs interventions de consolidation et de sauvegarde du pignon Ouest de l’aile Nord et de l’aile Ouest. 

 

 VOCATION DU SITE 

De par son patrimoine et son paysage, Bouteville est emblématique de la région de la Grande Champagne (1er cru du cognac). Son château, son église et ses maisons anciennes forment un ensemble cohérent et le paysage environnant lui vaut le qualificatif de Toscane Charentaise. 

A terme, il est envisagé  son ouverture au public : une étude va débuter au cours du 2ème semestre 2018, afin d’engager la restauration de la grande salle de réception pour y accueillir des festivités, repas, séminaires, et créer un office-traiteur dans une des ailes du château. Il pourrait alors être envisagé l’organisation de visites commentées régulières, l’accueil d’évenements festifs touristiques et/ou culturels. La cour intérieure, l’esplanade et les douves sont des espaces qui pourraient être exploités pour des rassemblements et manifestations de plein air. 

La restauration du château de Bouteville s’inscrit dans une politique de développement territorial autour de la mise en valeur du fleuve Charente (le château se trouve à moins de 6 km de la Charente).
Par ailleurs, le château se trouve à 7 km du site des fouilles paléontologiques d’Angeac-Charente, fouilles de renommée internationale, celles-ci contribueront à développer l’attrait touristique du château.
Le château de Bouteville est un élément majeur du patrimoine historique du territoire qu’il convient de restaurer et valoriser.

[[CP:16120]]

* Seulement 6% de frais de gestion seront prélevés sur vos dons. Grace à son réseau régional et départemental, la FDP assure le suivi des projets, en garantissant la réalisation effective des travaux et leur qualité.

29/10/2018

Ludovic LAPEYRE

promesse

40 €

26/10/2018

100 €

Un phare au pays du spiritueux le plus qualitatif qui soit.

17/10/2018

Dons Anonymes

1 100 €

Laisser un message de soutien