En poursuivant votre navigation sur https://soutenir.fondation-patrimoine.org, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de navigation et vous permettre de partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Fermer

Chapelle du Saint Nom de Marie à Bastia

 
Attention, ce projet ne fait pas l'objet actuellement d'une campagne d'appel aux dons.
Vous pouvez toutefois soutenir la Mission Patrimoine ou un autre projet de celle-ci.
découvrir

 DESCRIPTION

L’histoire de cette chapelle est liée à celle du couvent Sainte Elisabeth (l’un des 4 couvents de femmes que comptait la ville de Bastia à la fin du XVIIe  siècle). Un document daté du 5 août 1723, conservé à l’Archivio di Stato de Gênes rapporte que les « oneste figlie » de Sainte Elisabeth, fondées par Elena Morlas déposent une demande officielle pour pouvoir construire leur chapelle ; C’est vraisemblablement à cette époque que furent jetées les fondations de la chapelle actuellement désignée sous le vocable du « Saint Nom de Marie ». La communauté de Sainte Elisabeth semble avoir été dissoute à la fin du XVIIIe siècle. Dès 1778, le couvent sert de caserne. En 1785, l’établissement est encore aux mains des militaires. 

En 1789 la chapelle (qui ne porte pas encore le vocable du « Saint Nom de Marie »° est utilisée en tant que salle de réunions politiques par l’Ordre de la Noblesse de Corse.  

A partir de 1810 le couvent Sainte Elisabeth est voué à l’enseignement public Les élèves du Collège s’y installent pendant 4 ans, les locaux qu’ils occupaient dans l’ancien couvent des jésuites ayant été affectés au Tribunal Civil, au Tribunal de Commerce et à la Justice de Paix. 

En 1819, les anciens bâtiments conventuels sont dévolus aux Frères des Ecoles Chrétiennes qui y dispensent leur enseignement. La chapelle (dite du Saint Nom de Marie) ne leur ayant pas été affectée, ils se voient dans l’obligation de construire et d’aménager un nouvel oratoire. Cette nouvelle chapelle ne sera commencée qu’en 1852 et terminée en 1853. 

Entre 1859 et 1861, les Frères des Ecoles Chrétiennes, trop étroitement logés, font construire des locaux neufs et spacieux sur la route de Saint Florent (le Collège Giraud). Dès 1862, les religieuses de la communauté du Bon Pasteur prennent possession des bâtiments conventuels (et de la nouvelle chapelle). La chapelle du Saint Nom de Marie, propriété de la ville, reste définitivement détachée de l’établissement. 

Dans l’état actuel des recherches, il semble que le vocable du « Saint Nom de Marie » ait été attribué à l’édifice à une période récente (au cours de la première moitié du XIXe siècle). 

 NATURE DES TRAVAUX

La nef de la chapelle était primitivement couverte d’une charpente apparente. A la fin du XIXe siècle, la nef a été coiffée d’une « fausse voûte » ou plus exactement d’un « plafond incurvé en anse de panier ». Ce plafond, en lattis et plâtre, a souffert de la dégradation de la couverture en lauze qui n’est plus étanche depuis des années, il s’est effondré en grande partie et le décor peint a disparu. L'aménagement intérieur de l'édifice (chapelles, autels) a été dégradé et en partie détruit. Les œuvres d'art contenues dans la chapelles ont quant à elles été déplacées et conservées dans d'autres églises de la Ville. 

La Chapelle est fermée au public depuis de nombreuses années. 

 VOCATION DU SITE

Le bien se situe dans le centre historique de Bastia, entre l’artère principale, le boulevard Paoli, et le quartier fortifié de la Citadelle. Cette position à la fois stratégique et à l’écart de l’agitation du centre ville serait propice à l’installation d’une activité associative ou culturelle dans le lieu. Le parvis et le bâtiment retrouveraient ainsi leur foncion de lien social au sein du quartier et assureraient un maillage du territoire en lien avec les pôles d’activité associative et culturelle situés à proximité (Théâtre Municipal, Maison des Associations installée dans l’ancien couvent Sant’Angelo, maison du centre ancien , Musée, Couvent Sainte Elisabeth dans lequel un projet de même type est en préfiguration). 

[[CP:2B]]

* Seulement 6% de frais de gestion seront prélevés sur vos dons. Grace à son réseau régional et départemental, la FDP assure le suivi des projets, en garantissant la réalisation effective des travaux et leur qualité.

Pas encore de donateur sur cette page de collecte

Laisser un message de soutien