En poursuivant votre navigation sur https://soutenir.fondation-patrimoine.org, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de navigation et vous permettre de partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Fermer

Anciennes fonderies du Val d'Osne

Attention, ce projet ne fait pas l'objet actuellement d'une campagne d'appel aux dons.
Vous pouvez toutefois soutenir la Mission Patrimoine ou un autre projet de celle-ci.
découvrir

 DESCRIPTION

Créée en 1836 par Jean-Pierre-Victor Andrés, la fonderie du Val d’Osne s’est spécialisée dans la technique de la fonte d’art pour fabriquer du mobilier urbain et de la fonte décorative. Elle devient rapidement la plus importante production de fonte d'art en France jusqu'au début du XXe siècle. Plusieurs de ses créations sont encore visibles à travers le monde (grande fontaine de Tourny au Québec-1854, grande fontaine ornant Prince's Square, Launceston, Tasmanie-1859).

La société du Val d'Osne participe également à de nombreuses expositions universelles. Il faut retenir l'exposition de 1851, à Londres au Crystal Palace qui donne à la société du Val d'Osne une consécration internationale : les fontes d'art monumentales sont alors mises en valeur dans cette nef de verre gigantesque.

Elle participera également à l'exposition universelle de 1855 à Paris, de 1875 à Santiago, de 1879 à Melbourne, de 1878 à Guadalajara  au Mexique (grand prix et deux médailles d'or pour un kiosque), et en 1889 et 1900 à Paris (la station de métro saint paul - le marais).  Elle changera souvent de nom au cours de son histoire : Barbezat et Cie (1855), SA des Hauts Fourneaux et Fonderies d'art du Val d'Osne, SA des ETS métallurgiques à Durenne et du Val d'Osne (ou Durenne Val d'Osne, 1931), Générale d'hydraulique et de mécanique (1971) avant de cesser toute activité en 1986.

 NATURE DES TRAVAUX 

Suite à sa cessation d’activité et malgré son inscription aux Monuments Historiques en 1993, ce site a été vandalisé puis laissé à l’abandon par son ancien propriétaire. Il demeure à ce jour 5 bâtiments en l’état de ruine dont trois peuvent encore faire l’objet de mesures de sauvegarde afin d’éviter leur écroulement définitif (haut-fourneau, centrale électrique et pavillon). 

 VOCATION DU SITE 

Le projet d’aménagement consiste à sécuriser et entreprendre des travaux de préservation des bâtiments emblématiques, afin de conserver une mémoire de l’activité industrielle de la fonderie d’Art. Ce site pourra par la suite être de nouveau accessible.  

[[CP:52300]]

* Seulement 6% de frais de gestion seront prélevés sur vos dons. Grace à son réseau régional et départemental, la FDP assure le suivi des projets, en garantissant la réalisation effective des travaux et leur qualité.

Pas encore de donateur sur cette page de collecte

Laisser un message de soutien