En poursuivant votre navigation sur https://soutenir.fondation-patrimoine.org, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de navigation et vous permettre de partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Fermer

Ancienne tuilerie de Blajan

 

 DESCRIPTION

Fondée en 1851 par Jean Laurenties, cette briqueterie traditionnelle est, en 1886, une usine mécanique à vapeur attestée avec deux fours droits en 1896. Entre 1898 et 1901, un four continu Hoffmann est installé, agrandi pendant la Deuxième Guerre mondiale. L'importance de cette usine se renforce dans les années 1960 par la construction d'un atelier de fabrication moderne, d'un séchoir à balancelles et d'un four à sole tournante. En 1977, le four continu Hoffmann est arrêté ainsi que le four circulaire. La cuisson est transférée définitivement dans la nouvelle usine située à cinq cent mètres en contrebas alors que l'activité de production demeure jusqu'au début des années 1980. Fermée en 2012, cette usine d'Imerys exploite encore les carrières d'extraction. 

Anecdote : Une des originalités que nous avons découverte en étudiant les archives de la tuilerie de Blajan, a été de relever la présence d’une école ménagère, au début du siècle dernier, dans l’enceinte même de la maison familiale de la Direction. 

Les jeunes filles de la commune et des villages environnants pouvaient dans ce pensionnat dirigé par l’épouse et la sœur du Directeur, secondées par deux éducatrices, apprendre à « tenir une maison » selon l’expression consacrée. Des cours de cuisine, de couture, des notions d’hygiène et d’agriculture leur étaient enseignées. Mais pas seulement, car le sport, les cours de théâtre et les sorties culturelles étaient aussi au programme. Cet enseigement a perduré jusqu’au milieu du siècle et pouvait être poursuivi et approfondi au lycée Ozenne à Toulouse. 

 

 NATURE DES TRAVAUX

Ancienne tuilerie de Blajan  Ancienne tuilerie de Blajan

Reprise par la commune en 2006 par la volonté des élus souhaitant conserver les éléments majeurs de ce patrimoine, four Hoffman, cheminées, bâtiments « minéraux » caractéristiques, quelques travaux de mise hors d’eau ont pu être effectués avec l’aide de l’Etat. A noter qu’à cette période sous la responsabilité de Jérôme Bonhotte, la DRAC a effectué un travail d’inventaire de l’ancienne tuilerie. 

 

Le site est encombré de gravats et bois des bâtiments effondrés. En l’état la mise en sécurité n’est pas réalisée, des infiltrations dans les voutes du four entrainent sa dégradation. Sur les cheminées des reprises d’enduits doivent être effectués notamment sur leur exposition au nord. De nombreuses gouttières sont observées sur les bâtiments à conserver. 

L'abandon de cette usine a précipité sa dégradation, avec l'effondrement de plusieurs éléments et le squat des lieux. Son état est aujourd'hui préoccupant et l'une des premières actions du projet sera de déblayer et de sécuriser le site. 

 

 VOCATION DU SITE

Ancienne tuilerie de Blajan

A la fermeture de l’usine annoncée en 2012, fermeture effective en 2013, le travail sur la revitalisation est engagé et une convention est signée entre l’Etat et l’entreprise pour une durée de 3 ans (se terminant en mars 2018). C’est dans ce cadre qu’est né le projet (avant projet « Geste de la terre » ci-joint) d’un lieu dédié à la création et à la recherche autour du matériau « terre » mettant en valeur l’ancienne tuilerie pour la partie historique du projet et par l’utilisation de certains de ses bâtiments. 

Le travail sur la revitalisation, (des discussions sont en cours avec Mme la Sous Préfète et la direction d’Imerys) sera poursuivi  dans les mois à venir sur l’ensemble  du site et tout particulièrement sur le projet « terre » qui pourrait prendre la forme d’un FABLAB de la terre dans les locaux de l’ancienne tuilerie (Atelier de création, de recherche, acueillant des  créateurs, des étudiants, des personnes en formation, des associatifs et autres…). 

Le village souhaite aujourd'hui pouvoir accueillir visiteurs, écoles et artistes autour de l'ancien site du 19e siècle et valoriser ce patrimoine en organisant visites, ateliers, expositions autour de ce lieu de mémoire.  

La société Imérys a déjà proposé un certain nombre de machines liées à l'exploitation de la terre qui permettraient de faire vivre ce lieu. L'idée est d'affiner cette proposition de manière à la rendre évolutive et, pourquoi pas, aboutir à un fablab autour de la terre, voire à un lieu destiné aux makers (utilisateurs amateurs ou confirmés, artisans), que ce soit de la simple initiation à un ensemble de prestations ou un accompagnement d'une pratique artistique et artisanale liée à ce pôle de compétence. 

A noter  qu’un accueil de personnes handicapées est pressenti dans le cadre de la revitalisation, porté par l’APAJH (Association pour Adultes et Jeunes Handicapés). Le projet « terre » présenterait de nombreux points d’attractivité pour ce projet. 

[[CP:31350]]

* Seulement 6% de frais de gestion seront prélevés sur vos dons. Grace à son réseau régional et départemental, la FDP assure le suivi des projets, en garantissant la réalisation effective des travaux et leur qualité.

09/11/2018

Jean Bernard Castex

200 €

Laisser un message de soutien

  • Cavaillé Régine - 12/09/2018

    Je suis née et j'ai grandi à Blajan mes frères y habitent encore une de mes soeurs participe aussi à la vie du village. Et ma grand mère et mon père ont travaillé dans cette tuilerie. C'est toujours avec plaisir que je retourne à Blajan. Si ce projet de réhabilitation pouvait se réaliser ce serait bien pour le village