En poursuivant votre navigation sur https://soutenir.fondation-patrimoine.org, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de navigation et vous permettre de partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Fermer

Ancienne conserverie Le Gall à Loctudy

 DESCRIPTION

Construite au début du XXème siècle, par l'industriel Vallières des Fillières, l’ancienne conserverie est, aujourd’hui, un témoignage unique de cette activité typique des côtes bretonnes. Implantée à proximité immédiate du port, l’usine est constituée d’un bâtiment de quatre travées abritant chacune des étapes différentes de la production, d'un "laboratoire des sauces", d'une maîson de maître (bureaux ) et d'un magasin à marée. Le principal intérêt de l’édifice réside dans l’ensemble de son matériel conservé en parfait état de fonctionnement.

Après un conflit salarial et une crise sardinière entre 1902 et 1912, l'établissement est racheté en 1916 par Alexis Le Gall qui développe et agrandit l'usine. La productivité s'accroît alors grâce à l'achat de sertisseuses mécaniques et d'une chaudière à vapeur. En 1954, l'usine cesse sa production mais les locaux et les machines restent entretenus par un descendant par alliance d'Alexis Le Gall. Ce témoignage de l'activité des conserveries de poisson au XXe siècle est exceptionnel tant sur le plan ethnologique que patrimonial. Avec la Conserverie de Stavanger en Norvège, la conserverie Le Gall est le seul témoignage authentique de cette activité industrielle. Elle témoigne des conditions et de l'ambiance de travail de l'époque. Travail peu règlementé et peu rémunéré. Mais une ambiance "familiale". A Loctudy, en attendant la livraison du poisson, les ouvrières entonnaient les fameux chants des sardinières, accompagnées au piano par la patronne, Madame Le Gall.

Ancienne conserverie Le Gall à Loctudy

 

 NATURE DES TRAVAUX

Compte tenu de la dégradation des immeubles, les Architectes des Bâtiments de France ont pris en 2015 des mesures conservatoires : bâchage des toitures pour assurer l’étanchéité, étayage de la charpente des ateliers pour éviter tout effondrement. Ces mesures conservatoires doivent permettre de préserver le site dans son état actuel, jusqu’à la réalisation des travaux de restauration prévus en 2018-2019. Ces travaux concerneront dans un premier temps le gros œuvre : les toitures, charpentes, menuiseries extérieures, électricité.

Cette première tranche de travaux est estimée à 40 000 euros. Le coût total est estimé à 383.670 euros.

Ancienne conserverie Le Gall à Loctudy

 

 VOCATION DU SITE

La remise en état des bâtiments a pour objectif la création d’un centre d’Interprétation. Il présentera de façon authentique les techniques industrielles de l’époque et racontera également l’histoire sociale qui s’y rapporte, marquée notamment par le salariat féminin : les fameuses « Sardinières ». L'usine permettra également de présenter la filière maritime bretonne et locale (activités, métiers, modèle économique). Elle sera un élément essentiel d'un réseau de supports d'interprétation et de valorisation du patrimoine maritime (HaliotiKa, Chantier le Coeur, Centre interprétation du port de Loctudy), dont la gestion sera mutualisée en intercommunalité.

[[CP:29750]]

* Seulement 6% de frais de gestion seront prélevés sur vos dons. Grâce à son réseau régional et départemental, la Fondation du patrimoine assure le suivi des projets, en garantissant la réalisation effective des travaux et leur qualité.

22/11/2018

Thierry MOUGEL

100 €

Tout mon soutien pour votre projet

21/11/2018

Fondation patrimoine

200 €

24/10/2018

Dons Anonymes

4 050 €

15/10/2018

promesse

4 000 €

13/10/2018

300 €

Sauvons notre Patrimoine Industriel

24/09/2018

Dons Anonymes

90 €

20/09/2018

Corentine Blanchard

20 €

12/09/2018

100 €

Bon courage pour ce projet. J.P 35

03/09/2018

Thomas Flament

50 €

29/08/2018

Dons Anonymes

540 €

Laisser un message de soutien