Cookies help us delivering our services on https://soutenir.fondation-patrimoine.org. If you keep browsing this website, you are accepting our use of cookies for statisitic purpose and social network functionalities.

Close

Ancienne commanderie templière de Lavaufranche

© Chris Brookes

découvrir

INTÉRÊT PATRIMONIAL

Fondée au XIIe siècle, la Commanderie de Lavaufranche témoigne de l'histoire de l'ordre des Hospitaliers de Jérusalem et de son implantation en France.

Cet ancien ensemble religieux et militaire, conserve encore aujourd'hui d'importants bâtiments : une chapelle présentant un ensemble peint de la fin du XIIIe siècle, un pigeonnier, un logis reliant le donjon à la chapelle et un logis se développant à l'ouest du donjon, construits par le commandeur Jean Grivel au début du XVe siècle.

La primeur de la Commanderie de Lavauvranche vis-à-vis de celle de Bourganeuf, son fonctionnement, son rôle dans le tissu rural et spirituel et son architecture castrale et religieuse en font un élément essentiel de l'implantation hospitalière dans la région.

Transformée en grange depuis la fin  du XVIIIe siècle, la chapelle révéla ses peintures murales dans les années 1960.

PROJET DE VALORISATION

Les propriétaires souhaitent continuer à agir pour préserver, valoriser et réinventer la Commanderie.

Valoriser la Commanderie, en participant à la consolidation et à la transmission de l'histoire locale : depuis 2015, ils proposent des visites guidées à l'occasion des Journées du Patrimoine. En 2019, y seront ajoutées des visites à destination des enfants de Lavaufranche et des communes voisines.

Réinventer la Commanderie en faisant un lieu de création et d'innovation : un grand festival de musique, une table ronde et des débats seront également organisés en 2019.

© Chris Brookes

ÉTAT DE PÉRIL

Ce bâtiment a subit de nombreuses modifications: suppression d’une travée, effondrement des voutes, disparition du clocher, transformation en grange.

Il présente de nombreuses fissures et une toiture en mauvais état, l’état de conservation des peintures murales est très hétérogène, allant de médiocre à mauvais, nécessitant une campagne de restauration et de stabilisation.

© Chris Brookes

NATURE DES TRAVAUX

En 2018, l'étude de faisabilité de l’architecte, en parallèle aux sondages archéologiques effectués par l'INRAP ont permis de dégager des priorités de travaux, portant sur la consolidation définitive de la chapelle:

- Travaux sur le clos et le couvert.
- Mise en sécurité intérieure et amélioration de la luminosité et de l’étanchéité des baies.
- Mesures conservatoires des décors peints

[[CP:23600]]

Add a new comment